Un prêche à La Mecque interroge sur une possible normalisation saoudienne avec Israël

Un prêche d’Abdul Rahman al-Sudais, l’imam de la grande mosquée de La Mecque, a provoqué un vif émoi sur les réseaux sociaux après avoir été interprété par certains comme un prélude à une normalisation entre Israël et les Saoudiens.

 

Al-Sudais a prononcé vendredi un prêche dans lequel il prônait le dialogue et la bonté envers les non-musulmans, en faisant spécifiquement référence aux juifs.

Ces propos surviennent moins d’un mois après l’annonce par les Émirats arabes unis (EAU) et Israël du projet de normalisation de leurs relations diplomatiques, dans un contexte de spéculations quant au fait que l’Arabie saoudite leur emboîterait le bas.

L’imam a rappelé aux fidèles que les croyances différentes, si elles sont sincères, ne doivent pas être un frein aux relations interpersonnelles et aux relations internationales.

Il a poursuivi en mentionnant plusieurs histoires de la vie du prophète Mohammed dans lesquelles il entretenait de bonnes relations avec des non-musulmans.

Parmi ces histoires, il raconta celle du prophète qui fit ses wudhu (ablutions) avec une bouteille appartenant à une non-musulmane, qui conclut un accord de paix avec les habitants juifs de la région de Khaybar et dont le voisin juif, avec qui il avait de si bonnes relations, finit par se convertir à l’islam.

« Lorsque le cours du dialogue humain sain est négligé, des pans entiers des civilisations des peuples s’effondrent et le langage qui prévaut est alors celui de la violence, de l’exclusion et de la haine », a affirmé al-Sudais.

Il a poursuivi en soulignant l’importance de continuer à obéir aux dirigeants et aux autorités et d’être conscient de l’existence de « factions et groupes malavisés ».

Sur le statut de Jérusalem

 

Ces remarques ont suscité des critiques sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes accusant al-Sudais d’avoir fait mauvais usage de la chaire de la plus sainte mosquée de l’islam.

 

Traduction : « Abdul Rahman al-Sudais prononce son prêche du vendredi aujourd’hui dans le Noble sanctuaire pour nous préparer à une normalisation entre les Saoudiens et les Israéliens. Les al-Saoud ont toujours répété : gardez le hadj et les deux saintes mosquées à l’écart de la politique. Mais s’ils en ont besoin, ils y consacrent les chaires des deux saintes mosquées. »

Traduction : « L’exploitation par al-Sudais du forum d’al-Haram al-Sharif pour promouvoir la normalisation et appeler à l’obéissance envers des dirigeants meurtriers est une preuve de plus que le futur de l’islam est en danger si les deux lieux saints continuent à se retrouver aux mains de dirigeants impies et de prêtres sans conscience. »

Al-Sudais a également utilisé son prêche pour évoquer le statut de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem, qui a été selon lui « faite prisonnière ».

« C’est un problème qui est de la plus grande importance pour le peuple de l’islam et que les nouvelles luttes émergentes ne doivent pas faire oublier », a-t-il déclaré aux fidèles. « Il faut garder cela à l’esprit, mais sans exagération dans les médias ou batailles sur internet. »

L’accord de normalisation entre Israël et les EAU a suscité des inquiétudes à propos du statut sensible d’al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam.

Lire la suite

 

Source : Oumma (Le 07 septembre 2020)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer