Mauritanie : Ould Aziz de plus en plus vulnérable face à une justice en mode activé à Nouakchott

L’ancien président mauritanien Ould Aziz se découvre chaque jour vulnérable face à la police des crimes économiques qui est passée à la vitesse supérieure depuis plus d’une semaine avec en première ligne ses plus proches placés sous contrôle judiciaire dont sa famille. Une partie de ses sociétés et biens viennent d’être saisis par la justice.

Les mauritaniens ont presque oublié la pandémie pourtant qui s’accélère tous les jours. Ce n’est de l’insouciance mais le démantèlement de l’empire de l’ancien président est en train de s’opérer sous leurs regards en découvrant par la presse l’ampleur de la gabegie et la corruption durant la dernière décennie. Plus d’une dizaine d’anciens ministres et de hauts responsables sont sous contrôle judiciaire. Ils ne peuvent plus sortir du pays pas avant du moins pour certains d’être lavés de tout soupçon.

En attendant une cinquantaine de Toyata et 35 camions et des sociétés appartenant à l’ex-président sont saisis par la justice et pour barrer la route à d’éventuels fuite de capitaux tous les comptes des personnes citées par le rapport sont gelés par la banque centrale. Et tous les marchés signés à la fin du mandat de Ould Aziz relatif à l’électricité à la société indienne et à la pêche à la société chinoise Holy Dong Hong ont été annulés.

Toutes les portes se ferment rapidement derrière le chef qui a gouverné pendant plus de 10 ans le pays et qui donne l’impression jusqu’ici qu’il est bien armé et préparée à répondre en présence de son avocat des graves accusations dont il fait l’objet dans le rapport parlementaire.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

(Reçu à Kassataya.com le 14 août 2020

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer