CEP Mauritanie : risques et espoirs du rapport de la commission parlementaire

Les modalités de l’application des recommandations du rapport de la commission parlementaire dépendent de la rapidité de la justice à saisir les tribunaux concernés. Les observateurs voient des risques de lenteur du parquet général contre les personnes impliquées et les mauritaniens eux en première ligne l’opposition démocratique des espoirs pour la première fois de voir un ancien président devant un tribunal.

 

En effet au terme de 6 mois d’enquêtes et d’audit juridique et financier la commission parlementaire vient de remettre son rapport approuvé par l’assemblée nationale à la justice. Avant dernière phase avant d’autres procédures ultimes pour un troisième pouvoir toujours empiété par l’exécutif et va devoir affronter d’aussi graves accusations contre un système qu’il a couvert et défendu dans le passé.

Pour la première fois dans l’histoire du pays la justice est amenée à se pencher sur des infractions graves qui seraient commises par un ancien président ses premiers ministres et ministres et hauts responsables de l’administration. Et encore le plus invraisemblable par des ministres et hauts responsables en activité.

Des enquêtes préliminaires pour déblayer le passage au parquet général le processus peut être long comme rapide suivant les instructions du juge. Dans un système judiciaire habitué aux ingérences d’ordre tribal et politique les risques de lenteur de la machine judiciaire sont réels.

Les personnes impliquées dans ce rapport sont de grosses pointures dont au premier plan Ould Aziz qui n’a toujours pas réagi à la publication du rapport. Contrairement à la première force de l’opposition TAWASSOUL et la coalition des forces du changement UFP, RFD et UNAD qui ont salué le travail titanesque des députés tout en fondant leurs espoirs d’assister au premier procès du siècle. Espoirs partagés par les mauritaniens qui aspirent à la modernité politique économique et sociale.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya.com le 02 août  2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer