Mali : le président Ibrahim Boubacar Keïta propose un gouvernement d’union nationale

Le président malien est à la recherche de solutions pour résoudre la crise politique au Mali. Ibrahim Boubacar Keïta a reçu samedi à Bamako des représentants de partis de sa majorité avec qui il a évoqué la formation d’un gouvernement d’union nationale pour engager des réformes.

 

Devant les représentants de sa majorité politique, le chef de l’État malien a pris la parole pendant 50 minutes samedi. Ibrahim Boubacar Keïta s’est dit totalement ouvert au dialogue. Il propose un gouvernement d’union nationale pour trouver les solutions à la crise politique actuelle. Ses invités ont approuvé.

Tiéman Hubert Coulibaly, ancien ministre malien des Affaires étrangères, qui dirige un regroupement de partis poids lourds de la majorité présidentielle, raconte l’entretien : « Le président de la République nous a donné son point de vue, sachant qu’il a fait une offre de gouvernement d’union nationale en proposant à l’ensemble des sensibilités politiques de se retrouver au sein de cet exécutif-là afin de conduire les réformes nécessaires pouvant éviter à notre pays des épisodes similaires. »

Des réformes nécessaires à la sortie de crise

Aucun sujet ne sera tabou, préviennent les uns et les autres, et il y en a plusieurs : les réformes nécessaires pour sortir de la crise, l’avenir de la Cour constitutionnelle qui marche désormais avec des béquilles – au moins quatre des neuf sages ont déjà présenté leur démission –, et le cas de l’Assemblée nationale où l’élection de 31 députés repêchés par la Cour constitutionnelle après avoir été déclarés battus lors de la proclamation des résultats provisoires par le ministère malien de l’Administration territoriale.

Serge Daniel

Notre correspondant à Bamako

 

Source : RFI

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer