Pandémie Covid-19 Mauritanie : des parlementaires de la majorité et de l’opposition relancent la haute cour de justice

La pandémie de Covid-19 n’enterre pas l’Etat de droit en Mauritanie. La commission d’enquête parlementaire entend bien poursuivre ses investigations jusqu’au bout du processus. C’est dans ce sens que quatre députés de la majorité et de l’opposition viennent de saisir la commission de la justice pour rendre opérationnelle la haute cour de justice indispensable pour juger l’ancien président Ould Aziz en cas de haute trahison.

Bien entendu cette activation du levier de la plus haute juridiction du pays vient à point nommé. Avec la suppression du Sénat la moitié des membres de cette cour n’existe plus d’où l’impérieuse nécessité d’élire de nouveaux membres par la nouvelle assemblée nationale. C’est conscient de ce Mamouth qui dort que 4 députés de la majorité et de l’opposition issus de l’UPR, de TAWASSOUL, du RFD et  AND parent dès maintenant au plus pressé pour une haute cour de justice opérationnelle avant la fin des enquêtes de la commission parlementaire sur la dernière ligne droite toujours en attente d’auditionner l’ancien président Ould Aziz dont les accusations de scandales financiers et fonciers ne sont plus à démontrer.

Par contre la commission risque de se confronter au motif de haute trahison de l’ancien chef de l’Etat qui n’est pas pareille à une gabegie et corruption.

Dans tous les cas pour les observateurs cette relance pour la redynamisation de la haute cour de justice est d’une importance capitale pour le renforcement du contrôle parlementaire dans le pays. Ould Ghazouani avait promis l’instauration d’un Etat de droit. Les mauritaniens attendent des résultats concrets et pas des règlements de compte politique entre les parlementaires de la majorité et de l’opposition.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 Suggestion kassataya.com :

Sommet G5 Sahel Nouakchott : l’apartheid déguisé raconté par la CVE-VR au président français

(Reçu à Kassataya.com le 04 juillet  2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer