Pandémie Covid-19 Mauritanie : en temps de confinement l’Aïd El Fitr sera terne à Nouakchott

Les mauritaniens vont fêter la fin du Ramadan sans la joie collective de la prière sur fond d’un couvre-feu ramené de 16h à 6 heures. Une nouvelle décision des autorités de Nouakchott qui marque un tournant dans la gestion de la crise sanitaire qui commence à les échapper avec l’ampleur des contaminations à Nouakchott et dans plusieurs localités à l’intérieur du pays.

 Pour la première fois dans l’histoire les mauritaniens vont subir les conséquences de l’épidémie de Covid-19 dans le semi confinement et sans la joie de la prière collective qui marque la fin du Ramadan cette semaine à Nouakchott sur fond d’un couvre-feu ramené de 16h à 6 heures. Ces restrictions liées à la gravité de la situation sanitaire vont rendre terne l’Aid El Fitr et plus solitaires les fidèles privés de la dimension spirituelle. Après un mois de jeûn les mauritaniens vont devoir encore passer un autre mois à suivre scrupuleusement les gestes barrières pour éviter que le pays ne bascule dans une hécatombe. Une fin de Ramadan où 173 cas positifs sont déclarés cette semaine et 5 décès alors que ces chiffres étaient en début mai 9 positifs et 1 décès. Au final les mauritaniens à l’instar de la Oummah auront passé un mois sacré sans la fête.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

Suggestion kassataya.com :

Pandémie Covid-19 Mauritanie : la face cachée des malades chroniques inquiète les observateurs

(Reçu à Kassataya le 22 mai 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer