Insolite – Un septuagénaire italien obtient son diplôme universitaire après 50 ans d’études

Alberto Valente, 70 ans, s’était inscrit à l’université de Florence en 1969 et il n’a jamais abandonné ses études. Le 30 avril 2020, un demi-siècle plus tard, l’homme a enfin obtenu son diplôme en économie et commerce.

Un étudiant aussi lent que persévérant. L’histoire d’Alberto Valente, un Florentin qui va fêter ses 70 printemps dans quelques jours, a intrigué La Repubblica, qui raconte sur ses colonnes l’histoire singulière de cet homme. “Alberto Valente s’est inscrit à la faculté d’Économie et commerce de l’université de Florence en 1969, et le 30 avril 2020, 50 ans après avoir mis les pieds pour la première fois à l’université, il a obtenu son diplôme”. Ce toscan installé dans la petite ville de Prato n’a jamais renoncé à son rêve et il explique lui-même au quotidien romain les raisons de ce “petit retard”.

“Après le Bac j’aurais voulu continuer les études, mais mes parents ne pouvaient pas se permettre de me payer l’université et du coup j’ai commencé tout de suite à travailler”. Dès qu’Alberto Valente réussit à économiser un peu d’argent, il s’inscrit à l’université, mais il doit partir presque tout de suite pour son service militaire. Lorsqu’il revient, il décide de mettre les voiles vers l’étranger pour faire de nouvelles expériences professionnelles.

“En moyenne, j’ai passé un examen tous les 3 – 4 ans”

Néanmoins, le Florentin ne renonce pas pour autant aux études, mais opte plutôt pour un rythme plus lent. “En 50 ans je n’ai jamais abandonné complètement les études, mais j’ai fait beaucoup de pauses. Aujourd’hui un étudiant un peu lent passe un examen tous les 3 – 4 mois ; moi, en moyenne, j’ai passé un examen tous les 3 – 4 ans”. Puisque généralement le système universitaire italien ne prévoit pas le redoublement si l’on ne passe pas un certain nombre d’examens, Alberto Valente a pu continuer son parcours en parallèle de sa carrière professionnelle.

Aujourd’hui, l’homme est devenu un chef d’entreprise et, encouragé par ses enfants “qui se moquaient de moi”, il a réussi à terminer ses examens en 2019, avant de présenter son mémoire devant un jury le 30 avril. Par voie télématique, confinement oblige.

Après avoir enfin obtenu le précieux sésame, Alberto Valente souhaite prendre sa retraite dans quelques mois. Et ensuite ? “Je pourrais m’inscrire en Sciences Politiques, confie-t-il à La Repubblica, mais cette fois il faudra que j’aille un peu plus vite”.

 

 

La Repubblica – Rome

 

 

 

Source : Courrier international

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer