Des ONG alertent sur les « conséquences dévastatrices » du coronavirus dans les pays d’Afrique « à faibles revenus »

Plusieurs organisations opérant sur le continent se disent préoccupées par cette nouvelle crise sanitaire.

Plan international, Save the Children, l’Unicef et de nombreuses autres organisations sont sur le qui-vive pour lutter contre la propagation du Covid-19 dans une région où le système de santé est défaillant.

Une dizaine de lits de réanimation

 

Plan International, qui a déjà accompagné plusieurs pays africains lors d’épidémies de choléra, d’Ebola ou de dengue, souligne le manque de préparation et d’infrastructures notamment pour ce nouveau virus qui nécessite parfois des soins particuliers. L’organisation indique à titre d’exemple que la France compte 7 000 lits de réanimation, alors que certains pays sur le continent en ont moins de cent et parfois même une dizaine seulement.

« Il faut éviter que la vague n’atteigne ces pays où il n’existe pas de digue sur place et où les moyens en réanimation sont inexistants. »Yvan Savy, directeur de Plan International France

Une population plus vulnérable

 

Save the Children alerte pour sa part sur le risque encouru par les enfants souffrant de malnutrition et précise que les affections respiratoires aiguës représentent un risque accru de complications chez les enfants de moins de cinq ans. L’organisation insiste sur l’importance de protéger les groupes les plus vulnérables et d’assurer une continuité de services de santé essentiels. Save the Children rappelle qu’en Afrique subsaharienne, la moitié de la population n’a pas accès à des services de santé de qualité, ce qui laisse craindre un taux de mortalité beaucoup plus élevé qu’ailleurs.

« Nous sommes fortement préoccupés par les implications potentiellement mortelles de la propagation du Covid-19 dans les pays à faibles revenus. » Dr Zaeem Haq, directeur médical chez Save the Children

Manque de produits d’hygiène

 

Pour tenter de limiter la propagation du nouveau virus, les organisations internationales travaillent avec leurs partenaires sur place pour renforcer les mesures de prévention. Des produits sanitaires de base, comme de l’eau propre et du savon, ont été mis à la disposition des communautés, mais les besoins sont énormes. En Afrique subsaharienne, 63% des habitants des zones urbaines (près de 258 millions de personnes) ne peuvent pas se laver les mains avec du savon, selon l’Unicef.

France info Afrique

Rédaction Afrique France Télévisions

 

 

 

Source : France Info

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer