Dépigmentation : Des hommes sont entrés dans la danse

La dépigmentation figurait uniquement dans le jargon féminin jusqu’à une date récente. Les femmes étaient plutôt les seules à pratiquer la dépigmentation, pour se faire belle, s’éclaircir et farcir des hommes par l’art de la séduction pour lequel elles sont naturellement douées.

 

Mais de nos jours, on assiste de plus en plus à un revirement de la situation pour ne pas dire une tendance à la banalisation. Les hommes sont maintenant devenus des vedettes dans la dépigmentation. Le phénomène de la dépigmentation n’est plus restreint à la population féminine seule. Des hommes se sont faits adeptes de l’éclaircissement de la peau. Une chose est donc certaine, au Sénégal il se trouve des hommes qui pratiquent la dépigmentation. Même si à pas de caméléon, le phénomène existe bel et bien au Sénégal.

Trouvé assis devant la porte de la maison, Diène Ndiaye de nous dire : «Je tolère un peu la dépigmentation chez la femme, car elle a envie de se faire belle et attirante pour son homme, mais chez les hommes je ne peux pas comprendre. Un homme qui prête attention à la beauté peut verser dans l’homosexualité, et c’est très grave cette situation». Un tour chez un vendeur de lait, nous permet de recueillir l’avis d’Abdoulaye Sow, un jeune homme présent dans les lieux : «Quand un homme se dépigmente à mon avis, il n’a plus de pudeur, mais ils font reconnaître que certains hommes le font sous l’influence des femmes. Certaines femmes peuvent te dire si tu avais le teint clair tu serais plus beau et voilà ils versent dans la dépigmentation sans trop faire attention».

En tout cas, Fatima ne fait pas partie de ce lot qui cautionne la dépigmentation chez les hommes. D’ailleurs, avant de répondre à la question, elle ne pouvait s’empêcher de rire : «Moi, je préfère un homme naturel qui garde son identité quand un homme veut se faire respecter. Il doit éviter ces genres de choses». Mor Talla, notre prochain interlocuteur, est plus ferme avec ces hommes qui veulent changer de couleur de peau : «un homme doit aller travailler, il ne doit pas chercher à se faire une beauté. La femme doit savoir choisir son homme. On ne doit en aucun cas porter son choix sur une personne de teint clair ou autre, mais se focaliser sur son comportement, sa piété, bref ses valeurs».

En définitive, nous pouvons dire que l’heure est grave si au Sénégal on parle de dépigmentation et qu’on cite des hommes !

Source :Actunet

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer