Portrait de Ibrahima Mokhtar Sarr : poète journaliste et militant politique engagé, défenseur des langues nationales (4ème partie)

Partie 4 : IMS, le premier negro-mauritanien candidat à une présidentielle

Contrairement à ce que des observateurs pouvaient penser en 90 que le militant Flamiste sortirait de Oualata avec de la haine contre le régime de Ould Taya.C’est le contraire qui s’est passé . La conviction pour l’ancien prisonnier de rester en Mauritanie pour le recouvrement par les negro-mauritaniens de leurs droits à l’égalité et à la justice tout en sachant qu’il ne pourra pas le faire tout seul.

La seconde conviction l’heure est venue d’abandonner la lutte armée prônée par le mouvement pour rentrer dans la légalité et le jeu démocratique. Il va se tourner sans plus tarder vers ses anciens camarades de cellule le groupe de Oualata pour une Alliance Mauritanie Nouvelle mais les rivalités fortes de leadership vont entraîner la création d’un comité de crise. Ibrahima Sarr s’en sortira avec l’Alliance pour le Changement de Ould Boulkheir dont il devient le secrétaire général entre 95 et 2002. Après la dissolution de ce parti par Ould Taya le jeune militant n’est pas au bout de ses peines.

En 2005 avec la chute du dictateur Ould Taya l’espoir renaît avec Ould Boulkheir qui crée l’APP dont il devient le vice-président.Cette période de transition démocratique de deux ans est plutôt favorable à d’autres initiatives. Et pour la première fois dans l’histoire du pays le rescapé de Oualata se présente aux présidentielles de 2007 sans parti politique.

Pour un coup d’essai c’est un coup de maître avec 8 pour cent des suffrages. Un bon score qui le rend plus crédible sur la scène nationale. 15 mois plus tard il crée son propre parti l’AJD-MR ( Alliance pour la justice et la démocratie- Mouvement pour la Rénovation)une coalition de l’AJD originelle et FLAM Rénovation. C’est ainsi qu’il va solliciter pour une deuxième fois le suffrage des mauritaniens en 2009 où il recule avec un peu plus de 4 pour cent des voix par rapport à 2007.

La présidentielle de 2014 lui sourit avec 4 députés et une Mairie de la capitale qu’il perdra aux législatives et municipales de 2018. L’opposant negro-mauritanien ne se présentera pas à la dernière présidentielle dans un contexte de division de l’opposition mauritanienne pour une candidature unique.

Candidat malheureux trois fois son état de santé ne lui permet pas de se lancer une quatrième fois à la course a la Maison brune en juin 2019. L’AJD-MR va intégrer une coalition  présidentielle Vivre Ensemble  qui regroupe en grande partie des partis et mouvements citoyens negro-mauritaniens.

La CVE obtient plus de 8 pour cent des suffrages. Ancien député  Ibrahima Sarr garde de la législature de 2014 un bilan positif même s’il reconnaît que c’est difficile pour son parti et pour l’opposition d’être parlementaire dans une assemblée où ils sont très minoritaires. C’est lui qui franchit la ligne rouge sur l’esclavage et bousculer d’abord Ould Taya qui a dissous l’AC et après Ould Aziz dont le gouvernement a voté des lois incriminant sa pratique. Et sans aucun doute il y est pour quelque chose le choix aujourd’hui des députés d’utiliser les langues nationales au sein de l’hémicycle. Avec les autres partis de l’opposition les débats ont permis au moins de poser la difficile cohabitation.

Avec l’élection de Ould Ghazouani le président de l’AJD-MR ne se fait pas d’illusion que depuis 1960 ce sont les présidents qui changent et non le système de racisme d’Etat qu’il continuera de combattre jusqu’à la dernière énergie.

Cherif Kane
Coordinateur journaliste
(Reçu à Kassataya le 24 janvier 2020)

Suggestion kassataya.com :

 

Portrait de Ibrahima Mocktar Sarr : poète et homme politique engagé, journaliste et défenseur des Langues nationales (1ère partie)

Portrait de Ibrahima Mokhtar Sarr : poète et militant politique engagé journaliste, défenseur des langues nationales (2ème partie)

Portrait de Ibrahima Mocktar Sarr : poète et homme politique engagé, journaliste et défenseur des Langues nationales (3ème partie)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer