Mauritanie : vers un audit de l’administration centrale

L’audit des fonctionnaires de l’éducation nationale lance cette semaine à Nouakchott est un signe de nouvelle gouvernance du gouvernement basée sur le contrôle et l’obtention de résultats.
Cette opération des ministères chargés du fondamental et de la réforme et du secondaire et de la formation technique et professionnelle est la première depuis la formation du gouvernement de Ould Cheikh Sidya. En faisant appelle à une expertise internationale le gouvernement entend être au dessus de tout soupçon et avoir des données fiables pour dégraisser le Mammouth. Il est urgent de connaître les effectifs réels pour engager toutes les reformes de l’education nationale confrontée à une grave crise structurelle depuis des décennies.
La qualité de l’enseignement passe par un audit indispensable pour une meilleure gestion du personnel et pour les besoins en formation des enseignants. Cette expertise internationale est indispensable pour lutter contre les fonctionnaires fictifs et remettre les titulaires au travail pour des résultats concrets.Les décideurs des deux ministères concernés sont conscients de l’ampleur des taches. Un exemple pour tous les autres ministères  qui devront opérer ce changement dans le cadre du programme quinquennal de Ould Ghazouani.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 15 décembre 2019)

Suggestion  .kassataya.com :

G5 Sahel : sommet extraordinaire à Niamey

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer