Mauritanie : les observateurs s’interrogent sur la situation des droits de l’homme

La Mauritanie a l’instar de la communauté internationale vient de célébrer la journée internationale des droits de l’homme. La situation dans ce domaine est toujours préoccupante voire inquiétante durant les 10 dernières années.
La journée internationale des droits de l’homme coïncide cette année avec les 100 premiers jours de Ould Ghazouani. Un message au nouveau président mauritanien pour corriger les graves violations des droits de l’homme en Mauritanie durant ces 10 dernières années marquées par des crimes d’esclavage impunis malgré l’adoption de lois incriminant ce fléau qui touche près de 10 pour cent de la population Haratine.
La détention arbitraire des prisonniers politiques, les restrictions massives des libertés qui entravent toute manifestation dans le pays. Ajouter à cela d’autres crimes politiques impunis des années 89 et 90 qui freinent la cohabitation entre les différentes composantes nationales. Il s’agit d’un des plus grands défis du quinquennat de Ould Ghazouani. Les observateurs s’attendent au moins à des améliorations dans la restauration d’un État de droit et de citoyenneté.
En célébrant cette journée les organisations nationales des droits de l’homme à Nouakchott invitent le chef de l’Etat mauritanien à régler le passif humanitaire condition si ne qua non de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 11 décembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer