Mauritanie : le ministère de la Défense dément la rumeur de tentative de coup d’Etat

Les rumeurs de tentative de coup d’Etat en Mauritanie ont été démenties par le ministre de la Défense à l’Assemblée nationale. Une sortie qui intervient après les divergences entre le président Ghazouani et son prédécesseur, et le limogeage du chef du Bataillon de sécurité présidentielle (BASEP).

 

Les divergences politiques entre le président Mohamed ould Cheikh El Ghazouani et son prédécesseur et ami de 40 ans, Mohamed ould Abdel Aziz, au sujet du contrôle de l’Union pour la république (UPR, principal parti de la majorité), nourrissent les fantasmes au risque de réveiller les démons endormis.

Illustration, avec ces rumeurs de putsch qui ont envahi les salons de Nouakchott au cours des dernières heures.

Conséquence, le ministre de la Défense, le général Hanana ould Sidi, est monté au créneau pour démentir ces bruits. Pour cela, le responsable gouvernemental, accompagné par de nombreux hauts gradés, a choisi la tribune de l’Assemblée nationale, à l’occasion de la séance plénière consacrée au vote du budget de son département, samedi après-midi.


LIRE AUSSI: Mauritanie: le président Ghazouani limoge un homme-clé du système sécuritaire de Ould Abdel Aziz


«Ces allégations sont sans fondement et il n y a eu aucune tentative de coup d’Etat en Mauritanie. Les réajustements opérés dans le commandement du Bataillon de sécurité présidentielle (BASEP) relèvent d’une gestion ordinaire de l’institution militaire et constituent des changements ordinaires et routiniers. Des mesures auxquelles le commandement de l’armée nationale procède depuis la création de l’institution», a-t-il expliqué en réponse à la question orale d’un député, pour s’exprimer.


LIRE AUSSI: 

Mauritanie: absence intrigante de l’ancien président Mohamed ould Abdel Aziz aux festivités de l’indépendance


Général à la retraite, l’ex-président Mohamed ould Abdel Aziz a commandé le BASEP, unité réputée lui être fidèle, pendant plusieurs années, et qui lui a permis de renverser l’ordre constitutionnel à deux reprises: le 3 août 2005 contre Maâwiya Ould Taya et le 6 août 2008 contre Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

La Mauritanie a connu plusieurs coups d’Etat militaires et révolutions de palais depuis 1978.

Cheikh Sidya

Correspondant à Nouakchott

Source : Le 360.ma (Maroc)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer