Mauritanie : le ministre de la santé en guerre contre la mauvaise pratique médicale

Clinques médicales cabinets dentaires et pharmacies fermés pour activité illicite. Interpellations de leurs responsables et rapatriement d’étrangers contrevenants vers leur pays d’origine tandis que d’autres vont bientôt comparaître devant un tribunal à Nouakchott. C’est un des résultats visibles du ministre de la santé plus que jamais décidé à mettre fin au désordre de la pratique médicale dans son secteur qui ne date pas d’aujourd’hui.

Dr Nazirou Ould Hamed s’attaque ainsi à la vaste pagaille de son département dans tous les domaines. Dans un communiqué qu’il vient de publier il annonce qu’il a pris toutes ces mesures après de nombreuses consultations avec les différents acteurs de la santé et dans l’intérêt du public. En s’attaquant aux fraudeurs de la pratique médicale le ministre entend améliorer la qualité des soins et engager la responsabilité des médecins généralistes et spécialistes.

La vérification systématique des décès depuis qu’il est nommé et la recherche de leurs causes dans tous les hôpitaux du pays et cliniques privées font partie des nouvelles mesures pour lutter contre les négligences humaines. En fermant près d’un millier de pharmacies le ministre entend lutter contre le trafic de faux médicaments responsables de nombreuses et graves maladies. Un satisfecit au ministre qui doit continuer le combat pour restructurer un secteur qui se porte mal depuis plus d’un quart de siècle.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

Suggestion  kassataya.com :

Mauritanie : Nouakchott manquera d’eau courante jusqu’à 2022

 

 

(Reçu à Kassataya 14 novembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer