Mauritanie : La CVE survivra-t-elle à l’élection présidentielle ?

La CVE (coalition vivre ensemble), soutien de la candidature de Kane Hamidou Baba à la présidentielle du 22 juin en Mauritanie, va-t-elle survivre à ce scrutin ?

Mardi dernier, le conseil des présidents de cette coalition, annonce dans un communiqué, qu’elle a opté pour « « Une structures majeures comprendront une Présidence à mandat, renouvelable une fois, assurant l’Exécutif et un Comité de pilotage. »

Le lendemain, mercredi, l’AJDMR, par la voie de son président, Ibrahima Moctar Sarr, rejette l’idée « d’une coalition durable… »

Dimanche, les FPC dirigées par Samba Thiam se démarquent également du communiqué du conseil des présidents de la CVE.

Lire l’intégralité des trois communiqués.

Le candidat Kane était arrivé quatrième de cette présidentielle avec 9% des suffrages. Après l’élection, les partis politiques et mouvements,  essentiellement « négro-africains », soutien de cette candidature avaient envisagé de maintenir la CVE en la structurant. Certain ont plaidé une présidence tournante, d’autre la création d’un parti politique ou l’intégration de la coalition dans l’un des partis qui la composent.

Au bout de longues discussions, le conseil des présidents a opté pour

« Une structures majeures de la CVE comprendront une Présidence à mandat, renouvelable une fois, assurant l’Exécutif et un Comité de pilotage. » la naissance  de cette structure a été rendue publique dans un communiqué jeudi 17. Le lendemain, vendredi 18, l’AJDMR, dirigé par Ibrahima Moctar Sarr se démarque de la décision. Les FPC (ex Flam) dirigées par Samba Thiam, par un communiqué prennent eux aussi leurs distances. Lire l’intégralité du communiqué de la CVE et les réactions de l’AJD et des FPC.

CVE : COMMUNIQUE

La CVE répond à la volonté exprimée par sa base et affiche ses ambitions

Le Conseil Présidentiel de la Coalition Vivre Ensemble (CVE) s’est réuni les 03, 10 et 17 octobre 2019, à l’effet d’examiner les perspectives post-électorales de la CVE. Tenant compte de la volonté mainte fois exprimée par la base, à l’unanimité, le Conseil Présidentiel s’est accordé sur l’impérieuse nécessité de maintenir, de renforcer et de consolider la Coalition Vivre Ensemble. Répondant à ce souci, le Conseil Présidentiel a redéfini ses objectifs, ses structures, son mode de fonctionnement et son domaine de compétences.

Parmi les objectifs retenus, la CVE œuvrera au renforcement de l’unité nationale et de la cohésion sociale, dans le respect de la diversité culturelle, à travers la recherche d’un nouveau pacte de confiance dans le cadre d’un Etat multinational.

Les structures majeures de la CVE comprendront une Présidence à mandat, renouvelable une fois, assurant l’Exécutif et un Comité de pilotage. Une charte et un règlement intérieur en fixeront les rôles et les responsabilités de chaque organe.

Prenant acte de la nécessité d’impliquer tous ses sympathisants, le Conseil Présidentiel a décidé que l’organisation se fera à la base, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, dans le cadre d’une implantation, afin d’asseoir la légitimité des représentants de la CVE.

Par ailleurs, le Conseil Présidentiel s’est accordé pour confier à la CVE l’exclusivité en matière de dialogue politique et/ou national, ainsi que la gestion de toute consultation électorale.

Enfin, le Conseil Présidentiel de la CVE lance un appel pressant à l’ensemble des mauritaniens, sans distinction aucune, qui partagent l’idéal du Vivre Ensemble, à se retrouver dans les meilleurs délais afin de sauver notre pays avant qu’il ne soit trop tard !

Le Conseil Présidentiel de la CVE.

Fait à Nouakchott, le 17 octobre 2019

 

Communiqué

A la suite de la publication d’un soit disant communiqué sanctionnant les travaux du conseil des présidents de la CVE le 17 courant, le président de l’AJD/MR , au nom du Bureau Politique, tient à faire les précisions suivantes :

1) L’AJD/MR, fidèle à ses dispositions légales ne peut pas faire partie d’une coalition durable avant la remise en cause de ces dispositions.

2) Les militantes et les militants du parti ne sont pas prêts à saborder une organisation qu’ils ont bâtie laborieusement et qui est officiellement reconnue .

3). L’AjD/MR serait plutôt favorable à la même formule qui a permis à la CVE d’aller aux dernières élections présidentielles.

Nouakchott le 18 octobre 2019.

Ibrahima Moctar Sarr

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES FPC

Le Bureau Exécutif National des FPC, élargi aux cadres du parti, s´est réuni le samedi 19 octobre 2019 pour discuter de la situation politique nationale et la vie de la Coalition Vivre Ensemble. La rencontre a, notammnet, reçu un rapport détaillé des tractations autour de la définition des perspectives de la CVE. Sur ce sujet, la réunion a décidé ce qui suit:

Notre parti, les Forces Progressistes du Changement (FPC), demeure attaché à la Coalition Vivre Ensemble (CVE) tant que celle-ci respecte sa forme actuelle comme cadre de concertation, de mobilisation de notre base, de la mutualisation de nos forces et d’actions solidaires convenues entre les partis politiques et mouvements de la société civile autonomes qui la composent.

Les FPC rejettent les termes et l’agenda caché du communiqué publié le 18 octobre 2019, prétendument, au nom du Conseil présidentiel de la CVE, tendant à faire imposer comme acquis des sujets litigieux encore en discussion. Les FPC s’opposent, notamment, au projet de parti unique, majoritairement récusé, que l’on s’obstine, maintenant, à réaliser par le biais d’une manoeuvre astucieuse de l’implantation de la CVE.

Les FPC invitent les acteurs politiques et de la société civile membres de la CVE à persévérer dans la voie de la recherche patiente des solutions consensuelles afin de préserver leur unité en la fondant sur les principes de transparence, de loyauté et d’inclusion.

Les FPC appellent la jeunesse à assumer toutes ses responsabilités devant l´histoire, à croire en elle-même et à prendre en main son avenir sans aucune procuration.

Le parti, FPC, exhorte ses militants et sympathisants à plus de mobilisation et de vigilance contre toute tentative de récupération opportuniste ou de sabotage des acquis communs de la CVE en tant que creuset solidaire de défense des intérêts des victimes du racisme, de l´esclavage et de l´exclusion en Mauritanie.

La lutte continue!

Nouakchott le 20 octobre 2019

Le département de la communication des FPC

 

Source : Initiatives News

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer