Mauritanie : la croissance devrait plus que doubler à 6,9% en 2019 grâce aux secteurs extractifs et non-extractifs (FMI)

(Agence Ecofin) – La Mauritanie devrait enregistrer une croissance économique de 6,9% en 2019, soit plus du double des 3% de l’année 2018. C’est ce qu’a annoncé le Fonds monétaire international (FMI), à l’issue d’une mission effectuée dans le pays entre le 26 septembre et le 9 octobre 2019.

 

Saluant les réformes économiques mises en place par les autorités, l’institution indique que cette croissance devrait être tirée à la fois par les secteurs extractifs et non-extractifs. Le renforcement de la stabilité macroéconomique et de la viabilité de la dette devrait également contribuer à améliorer les perspectives macroéconomiques du pays.

« Les réserves internationales de la Banque centrale ont atteint 1,042 milliard de dollars (soit plus de 5 mois d’importation des secteurs non-extractifs), en hausse par rapport au niveau de 918 millions de dollars à fin 2018. L’exécution du budget a généré un surplus important à fin août, et en conséquence, la dette extérieure publique devrait baisser à 66 % du PIB à fin 2019, en baisse par rapport au niveau de 69 % l’année dernière », a indiqué l’institution.

Malgré des risques exogènes considérables liés à la volatilité des cours des matières premières et la décélération de la croissance mondiale, le FMI indique que la croissance du pays devrait également dépasser les 6% en 2020. Des perspectives renforcées par l’exploitation prévue de gisements de gaz offshore.

Notons qu’un décaissement de 22 millions $ devrait être accordé au pays dans le cadre d’une facilité élargie de crédit (FEC) de 158,4 millions $ accordée au pays en 2017.

Moutiou Adjibi Nourou

 

Source : Agence Ecofin

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer