Note du journal : Le Rénovateur livré à une équipée douanière ! La Presse est-elle un produit prohibé ?

Mercredi 18 septembre en fin de journée, les services de livraison du Journal se préparaient à réceptionner l’’édition 2110 du Rénovateur.

Comme d’habitude et ce depuis deux mois le journal tiré à Dakar sur les presses de l’imprimerie Tandian était acheminé par vol ou par voie terrestre à Nouakchott pour être livré sur le marché. Après le dernier appel téléphonique de notre imprimeur demandant si le canard est arrivé à bon port, c’est le coup de théâtre !

Le chauffeur du bus de la compagnie de transport qui venait de débarquer ses passagers en provenance de Dakar signifia à notre distributeur que le journal a été saisi par la douane mauritanienne au poste de contrôle de Diama.

Motifs évoqués : « Ce journal ne passe pas, il sera consigné par nos services ». Selon le chauffeur un des agents de la douane lui a confié que ce journal traite de sujets sensibles.

A la question de savoir si les limiers ont lu le contenu, le chauffeur répondit qu’ils ont feuilleté les pages de l’édition. Et si le journal traitait de sujets dits graves est-ce un délit ou une première pour un journal privé libre et indépendant qui est dans son rôle et connu pour sa ligne éditoriale ? La douane a-t-elle le droit de jouer au censeur quand bien même le journal critiquait jusqu’aux pratiques de la douane ?

Ce qui n’est pas d’ailleurs du tout le cas. Les sujets de cette parution analysaient les premiers pas du gouvernement actuel et quelques autres sujets d’actualité. Nous osons croire qu’il se s’agit pas d’une histoire de taxe douanière ou d’une interdiction frappant un produit prohibé à moins que la presse soit considérée comme une marchandise non autorisée à franchir la frontière dans le cadre -on ne sait – de quel accord limitant la circulation des biens.

Nous osons aussi espérer que cette opération n’est pas délibérée avec un relent de sabotage de la part d’agents véreux. Nous nous contentons ainsi pour le moment de porter cette affaire à la connaissance de nos lecteurs et à l’opinion publique eu égard à la gravité de cette opération à la quelle est livré le RENOVATEUR de la part d’une équipée insolite de la douane mauritanienne foulant au pied le respect qui doit être accordé à la presse. Au mépris des efforts déployés pour fournir un travail professionnel de qualité au service du droit à l’information et à la promotion de la liberté et de la démocratie.

Nous dénonçons avec véhémence cette saisie abusive de notre édition et tenons pour responsable les agents de ce poste du préjudice subi et des conséquences qui en adviendront. Tout en exprimant notre regret auprès de nos lecteurs et partenaires pour ce préjudice.

La Rédaction

Source : Le Rénovateur Quotidien (Mauritanie)  Via Cridem

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer