Mauritanie : l’emploi, la priorité des priorités du gouvernement de Ould Cheikh Sidya

Le président mauritanien avait fait de l’emploi sa première promesse électorale. Un mois après son investiture son gouvernement en a fait son principal cheval de bataille pour les 271 000 jeunes recensés en chômage dont la majorité des filles en milieu rural et les 60000 jeunes chômeurs diplômés chaque année. Des chiffres éloquents qui accusent un système éducatif déliquescent.

 

A part les secteurs d’économie porteurs d’emploi comme dans les industries extractives, l’agriculture et la pêche c’est la fonction publique qui reste la grande pourvoyeuse d’emploi pour l’Etat. C’est le parent pauvre jusqu’ici de tous les gouvernements successifs et en particulier sous le régime de Ould Aziz qui ne s’est pas rendu compte que chaque année près de 60000 jeunes diplômés sont dans la rue. Un véritable gâchis des cerveaux et de l’argent public dépensé pour leur formation.

Mais la réalité c’est que ces diplômes ne correspondent pas en grande majorité à la réalité du marché du travail. Une inadéquation qui réside dans un système éducatif tourné vers l’enseignement général et accordant peu d’intérêt à la formation professionnelle. C’est conscient de cette déliquescence du système que le ministre de l’emploi va lancer prochainement un plan Marshall pour l’emploi. Et parallèlement l’éducation nationale est appelée à une refonte de son système pour permettre à ces 271 000 jeunes non instruits et en chômage entre 19 et 35 ans et dont la plupart des filles en milieu rural de pouvoir s’insérer dans la vie active. C’est un énorme défi auquel est confronté le gouvernement de Ould Cheikh Sidya.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 14 septembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer