Mauritanie : les FPC commémorent les martyrs de Oualata

Le porte-parole des Forces patriotiques mauritaniennes pour le changement ( FPC) Kaaw Touré appelle à un devoir de mémoire et un refus de l’oubli des quatre martyrs de Oualata en 88.

Le 26 août 88, une date historique. Une date mémorable. L’histoire retiendra que c’est le début de la série noire des quatre des plus brillants des dirigeants des FLAM. Le premier martyr Bâ Alassane Oumar et à moins d’un mois trois autres combattants de la liberté Ten Youssouf Guèye, Djigo Tafsir et Bâ Abdoul Khoudouss vont succombés suite à des traitements inhumains dans les geôles de Oualata à l’abri des regards des observateurs. Le seul crime qu’ils ont commis c’est d’être libre c’est d’avoir publié en 86 un Manifeste du négro-mauritanien opprimé qui mettait à nue le régime raciste de Ould Taya. C’est un jour triste pour les mauritaniens.

Le porte-parole des FPC en appelle à un devoir de mémoire non seulement pour la Mauritanie mais pour l’humanité. Pour Kaaw Touré c’est la répression la plus haineuse dans l’histoire du pays. Et l’oraison funèbre empruntée par le plus jeune prisonnier politique mauritanien donne encore un sens particulier à cette commémoration : « leur vie fut combattante, leur mort héroïque, leur sacrifice sacré et leur mémoire éternelle ».

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

Suggestion kassataya.com :

Mauritanie : Mint Bouka en guerre contre les ventes illégales de parcelles à Nouakchott

Mauritanie : vers un clash inévitable au sein de l’UFP

 

 

(Reçu à Kassataya le 26 août 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page