Nouakchott ville poubelle : vouloir régler un problème structurel par des solutions conjoncturelles

La capitale mauritanienne, Nouakchott, est confrontée depuis fort longtemps aux problèmes de son assainissement.

Tas d’immondices, eaux stagnantes et poubelles à ciel ouvert, tel est le décor que nous offre lugubrement notre capitale sortie du désert dans la précipitation et victime d’une urbanisation galopante.

La question relative à l’insalubrité de notre capitale et des autres villes ne peut se gérer à coup d’opérations temporelles de nettoyage des quartiers en sollicitant, les jeunes des quartiers, les associations de développement et même l’armée ! Cela au mieux ne peut servir que pour de la communication!

L’opération de nettoyage qui vient d’être lancé par le tout nouveau ministre de l’intérieur ne règle pas le problème, il le déplace.

Il faut impérativement lancer un appel d’offre international pour la gestion des ordures. Tant qu’une société spécialisée ne s’occupe pas de la pré-collecte au traitement final par l’enfouissement et/ou le recyclage on aura rien fait.

En parallèle, l’Etat doit exiger des petites sociétés nationales qui gèrent pour le moment le ramassage des ordures, de bien vouloir respecter les cahiers de charges en la matière.

La parenthèse Pizzorno a montré ses preuves, et notre capitale était beaucoup plus propre qu’aujourd’hui.

Nos autorités doivent faire un tour dans les capitales propres du monde ou d’Afrique comme Kigali pour apprendre les méthodes qui y sont appliquées.

Cela nous permettra de régler de façon structurelle cette question de la gestion des déchets ménagers dans notre pays.

 

 

 

Diallo Saidout Dit Thierno

Facebook – Le 18 août 2019

 

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer