Israël interdit l’entrée à deux élues américaines

Le ministère israélien de l’Intérieur a refusé l’accès en Israël à Ilhan Omar et Rashida Tlaib, deux membres de l’aile gauche du Parti démocrate américain.

Les autorités israéliennes ont annoncé jeudi interdire à deux élues américaines d’entrer en Israël en raison de leur soutien à la campagne de boycott de l’Etat hébreu. Le président américain Donald Trump avait lui-même plaidé pour une telle décision.

Ilhan Omar et Rashida Tlaib, deux membres de l’aile gauche du Parti démocrate américain, devaient atterrir ce week-end à Tel-Aviv afin de visiter les Territoires palestiniens occupés. Mais le ministère israélien de l’Intérieur a décidé de leur interdire l’entrée en Israël, estimant que leur visite s’inscrivait dans le cadre «d’activités de boycott anti-israélien», selon un communiqué.

Lire également: Les démocrates américains divisés face à Israël

Le président américain Donald Trump avait lui-même estimé qu’Israël ferait preuve d’une «grande faiblesse» s’il acceptait de laisser entrer ces deux élues. Elles «détestent Israël et tous les juifs, et il n’y a rien qui puisse être dit ou fait pour les faire changer d’avis», avait peu avant affirmé M. Trump sur Twitter.

Lire aussi: Israël commence la démolition de maisons palestiniennes près de Jérusalem

Appel au boycott d’Israël

 

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a tenu mercredi des consultations au sujet de cette visite. Ilhan Omar et Rashida Tlaib ont publiquement appuyé le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) qui appelle au boycott économique, culturel ou scientifique d’Israël pour protester contre l’occupation des territoires palestiniens. Elles ont plusieurs fois dénoncé la politique israélienne face aux Palestiniens.

Et encore: Ilhan Omar, jamais sans son foulard

En 2017, Israël a adopté une loi qui permet d’interdire l’entrée dans le pays aux partisans du mouvement BDS. Les deux élues sont depuis longtemps dans le collimateur de Donald Trump, qui les accuse d’antisémitisme et qui ne cesse de les attaquer, avec deux autres représentantes démocrates de l’aile gauche issues des minorités.

 

ATS

 

Source : Le Temps (Suisse)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer