Ces 10 grandes découvertes spatiales depuis le premier homme sur la Lune

Depuis le premier pas sur la Lune de Neil Armstrong le 21 juillet 1969, les innovations dans l’espace se sont succédées.

 

ESPACE – “C’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pour l’humanité”, disait Neil Armstrong après avoir foulé le sol lunaire pour la première fois le 20 juillet 1969 dans le cadre de la mission Apollo 11, lancée par la NASA.

Cet événement historique, qui célèbre ses 50 ans cette année, a initié le début d’une très longue série de grandes découvertes spatiales dont le rythme donne une idée des progrès qui pourraient être faits durant le demi-siècle à venir, comme le montre notre vidéo en tête d’article.

À l’occasion des 50 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune, Le HuffPost a choisi de ne pas regarder dans le rétroviseur, mais plutôt de s’interroger sur l’avenir de l’humanité en dehors de l’atmosphère terrestre. Alors que la “course à l’espace” semble redémarrer entre les nations et que les sociétés rentrent dans la danse, à quoi pourrait bien ressembler notre rapport aux cieux en 2069? Une série d’articles à retrouver du 16 au 21 juillet, du lancement d’Apollo 11 jusqu’aux premiers pas sur la Lune.

La course à la conquête de l’espace qui avait commencé avant 1969 entre les États-Unis et l’ancienne URSS s’est poursuivie après Apollo 11. Désireux de reprendre la main après l’exploit américain sur la Lune, les Russes ont renchéri deux ans plus tard en envoyant la sonde “Mars 3” se poser sur Mars.

C’est ainsi que le tout premier atterrissage en douceur sur la planète rocheuse a été accompli par l’engin soviétique, avant qu’il ne tombe en panne 20 secondes plus tard, n’ayant eu le temps de prendre que quelques photos. Les États-Unis ont ensuite repris l’avantage sur les grandes découvertes spatiales, multipliant les collaborations internationales.

 

Ils ont introduit en 1981 le tout premier vaisseau réutilisable avec la navette Columbia. Cette dernière a été utilisée 28 fois pour des vols spatiaux habités. À noter également que Columbia a été le premier vaisseau spatial commandé par une femme, Eileen Collins, en 1999. Il s’est cependant désintégré le 1er février 2003 lors d’un retour sur terre, tuant tout l’équipage à bord.

Les premiers grands atterrissages

 

La sonde “NEAR Shoemaker” a été la première à se poser sur un astéroïde le 12 février 2001. Cet astéroïde, découvert en 1898, a été appelé Éros d’après le dieu de l’amour dans la mythologie grecque.

Ce n’est cependant pas le premier atterrissage d’exception à se produire au début du 21e siècle.

La sonde “Huygens” de l’Agence spatiale européenne (ESA) a été en effet la première à se poser sur la Lune d’une autre planète le 14 janvier 2005. Elle a atterri sur Titan, le satellite naturel de Saturne. Pour ce faire, Huygens a reçu l’appui de la sonde “Cassini” de la NASA.

Neuf ans plus tard, l’ESA a ordonné à la sonde “Rosetta” d’envoyer son atterrisseur “Philae” sur la comète “Tchouri” pour la première fois. Après un atterrissage réussi, Philae a analysé la composition de Tchouri pendant trois jours, envoyant une multitude d’informations très utiles à Rosetta.

Des robots et découvertes d’exception

 

Le premier télescope spatial “Hubble” a été introduit en avril 1990. Il a été envoyé dans l’espace pour prendre des photos du cosmos et aider ainsi à résoudre de nombreux mystères scientifiques. Développé par la NASA avec la participation de l’ESA, il est encore en service aujourd’hui et a fait une multitude de photos tout à fait incroyables.

Le 9 janvier 1992, les radioastronomes polonais et canadien Aleksander Wolszczan et Dale Frail ont fait la première découverte de deux exoplanètes (extérieures à notre système solaire) en orbite autour du pulsar PSR B1257 + 12, situé à 2 314 années-lumière. Depuis, des milliers d’autres exoplanètes ont été confirmées dans 2 853 systèmes planétaires.

De son côté, Robonaut 2 est devenu le premier robot humanoïde à avoir été envoyé dans l’espace par la NASA le 24 février 2011. Il a été conçu pour aider au travail des astronautes et leur faire gagner du temps dans leurs explorations scientifiques, une mission qu’il a su accomplir à la perfection.

L’impossible s’est produit le 25 août 2012: les sondes jumelles “Voyager” 1 et 2 de la NASA sont parvenues à quitter notre système solaire en prenant deux directions différentes. Voyager 1 a quitté le nuage de Oort en premier après avoir parcouru des milliards de kilomètres. Les deux sondes contiennent des enregistrements de notre vie quotidienne en cas de rencontre extra-terrestre, mais elles ne devraient pas croiser d’autres étoiles avant 40 000 ans.

Enfin, le 10 avril 2019, “l’Event Horizon Telescope” (EHT) a révélé la toute première photo d’un trou noir: un autre événement qui relevait presque de l’impossible. Cette photo du trou noir supermassif M87*, situé à 50 millions d’années-lumière de la Terre, a non seulement prouvé leur existence mais aussi confirmé les théories sur la relativité des physiciens Albert Einstein et Stephen Hawking.

 

À voir également sur Le HuffPost

 

 

Source : HuffPost (Le 20 juillet 2019)

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer