Crise post-électorale Mauritanie : un cas avéré de torture d’un ex-détenu de la coalition VE

Après les premières condamnations de six militants de la coalition VE à Kaédi un ex-détenu livre un témoignage accablant sur les tortures qu’il a subies avec au moins une vingtaine de prisonniers dans les geôles dans une vidéo postée cette semaine sur les réseaux sociaux.

Ce témoignage intervient à la veille de la conférence de presse du candidat malheureux KHB de la coalition VE ce vendredi à Nouakchott. L’ex-détenu raconte que tous ces codétenus étaient livrés à la même enseigne, enchaînés aux pieds jour et nuit les empêchant ainsi de circuler librement ou de vaquer à leurs besoins naturels. Même les personnes âgées n’étaient pas épargnées du calvaire.

Les observateurs dénoncent ces graves violations des droits de l’homme qui sont légions en Mauritanie depuis 2009. Ce témoignage accablant vient à point nommé et contribue à dévoiler un pouvoir raciste qui s’attaque de plus en plus à la communauté afro-mauritanienne de la coalition VE.

Derrière cette manœuvre politique se cache une autre politique d’expulsion d’étrangers Ouest- africains en particulier des sénégalais qui sont les plus nombreux établis dans le pays. Ould Aziz finit son mandat comme il l’avait commencé et pire il ajoute à son palmarès le génocide biométrique fil conducteur de ce coup d’éclat d’Etat électoral au cœur de son agenda caché après son coup d’Etat constitutionnel en 2017.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 12 juillet 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer