De la dictature de l’instantanéité à la victoire de la déraison

Les réseaux sociaux ont un effet magique, celui d’amplificateur de nos pensées permettant d’échanger sur différents sujets. Mais ces mêmes réseaux sociaux ont un effet pervers, celui de nous maintenir dans une bulle où chacun, de façon péremptoire, assène ces vérités.

 

A la lumière de ce que j’ai pu lire ces derniers mois particulièrement sur mon pays, la Mauritanie, j’ai décidé de ne plus intervenir sur les questions sérieuses (j’espère pouvoir tenir) comme la politique, l’économie ou le vivre ensemble sur les réseaux sociaux.

Ayant une éducation qui ne me permet pas de manquer de respect à mes ainés et ne voulant pas me faire manquer de respect par mes jeunes frères, je fais le choix lâche (j’assume malgré tout), de me dérober de la cacophonie des réseaux sociaux et particulièrement celui de Facebook. Sur cette plateforme, une meute fait sa dictature, distille ses vérités irréfutables, jette l’opprobre, ostracise …

Ils font de l’assignation identitaire le soubassement de leurs analyses politiques. Ils refusent la pensée complexe et se complaisent dans les analyses binaires et simplistes, auxquelles, ils veulent donner un cachet scientifique. Cependant, j’ai fait de belles rencontres, j’ai découvert des concitoyens d’une intelligence extraordinaire, avec une finesse d’esprit sans égal. Avec eux j’ai beaucoup appris sur ce pays et le monde qui l’entoure. Respect à vous. A tous, je vous demande pardon et je vous pardonne sincèrement. Nul doute que mon retrait du débat politique sur le net passera inaperçu., laissant la place aux plus téméraires.

Vous pourrez me retrouver sur Kassataya pour lire mes contributions. Désormais sur ma page personnelle, je ne partagerai que de futilités et mes passions comme la cuisine, la culture, la photographie et mes quelques émissions sur ADN. Au plaisir chers tous.

Diallo Saidou dit Thierno

Facebook – Le 06 juillet 2019

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer