La Mauritanie face à ses défis

« Tout semble toujours impossible jusqu’à ce qu’il soit fait » Nelson Mandela

On s’achemine tout droit vers l’élection présidentielle du 22 Juin. Aussitôt Les partis en lice sont connus, aussitôt, le démon de la division s’est réveillé. Certains présentent cette compétition comme un affrontement entre deux Mauritanie. D’autres jouent la carte du passéisme et du pessimisme : « Alea jacta est » les dés sont jetés. Ils sont convaincus que les militaires vont faire à nouveau ce qu’ils savent faire en Mauritanie : confisquer le pouvoir.

 

A force d’être dirigé depuis des décennies par un pouvoir politico-militaire, difficile de faire croire à certains que cette élection présidentielle sera différente des autres. Cependant, lorsque nous dressons le portrait général de cette élection, nous constatons une certaine unanimité : les conditions d’une élection libre et transparente n’existent pas en l’état actuel des choses. Un tel constat provoque un sentiment de désolation pour tout citoyen patriote. Devant cette triste situation, abdiquer serait trahir la patrie. Car, le devoir patriotique nous impose la mobilisation et la vigilance.

 

Est-ce qu’on doit d’ores et déjà remettre en cause la sincérité du scrutin avant même d’avoir voté ? Ce serait une erreur de présenter cette élection de perdu ou de gagner à l’avance quel que soit le bord politique ou on se trouve. Les enjeux de cette élection ne sont pas uniquement nationaux. Mais, c’est aussi la place de la Mauritanie dans le concert des nations et l’image que nous devons renvoyer à nos voisins, à l’Afrique et au reste du monde.

Ainsi, durant cette période pré-électorale, en vertu de la stabilité politique et institutionnelle, le débat devrait être moins outrancier ainsi que les discours susceptibles de saper l’unité nationale doivent être évitées. Les chefs de files doivent faire preuve de hauteur et de recul critique nécessaire dans leurs prises de parole.

Il faut à tout prix éviter de tomber dans le piège du discours nationaliste, identitaire et/ou xénophobe. Cela consiste à la banalisation des insultes, des propos virulents ou des propos haineux formulés au premier ou au second degré. Malheureusement, cette pratique est de plus en plus présente sur les réseaux sociaux, qui s’apparente à une justice punitive dont certains sont prêts à en découdre.

 

La politique ce n’est pas une compilation d’invectives. Elle est avant tout l’acceptation du débat contradictoire et l’écoute mutuel. Cela implique aussi pour tout citoyen le respect et la liberté de son choix. Force est de constater qu’aujourd’hui qu’il y’a une vraie évolution dans les mentalités d’une majorité des Mauritaniens, résolument tournés vers le progrès.

 

D’ailleurs, c’est pourquoi le ralliement de Chbih Ould Cheikh MelAïnine à la « coalition vivre ensemble » sonne comme un coup de semonce dans le camp des nationalistes identitaire. Car, ils voyaient dans cette coalition une sorte de conglomérat de partis au service de la communauté Halpoular qu’ils brandissaient comme du pain béni pour accentuer le clivage entre les Mauritaniens.

 

Mais le ralliement de cette figure remarquable de la vie politique mauritanienne arrive à point nommé. Mieux, c’est une preuve de responsabilité et de patriotisme qui confirme encore une fois que les grands esprits s’alignent toujours aux grands principes. Ici nous parlons de l’intérêt supérieur de notre pays. Un autre constat aussi s’impose et symbolise un état esprit largement partagé par les Mauritaniens. Aujourd’hui, la majorité de nos concitoyens s’accorde sur la nécessité de vivre ensemble dans la diversité tout en se forgeant une place dans ce monde globalisé. Pour ce faire, transmettons à la jeunesse mauritanienne cette philosophie de vie qui lui permettrait de croire en son avenir, d’embrasser son futur et d’accomplir son destin. Avec cette élection, nous avons toutes les chances de voir se dessiner la paix, la vraie dans notre pays et dans la sous-région.

 

 

Mansour LY Normandie-Rouen

 

(Reçu à Kassataya le 30 mai 2018)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer