Qui est Ahmedou Ahmed Lowla, cette star mauritanienne qui transcende les foules avec son synthé « cheap » ?

Le musicien Ahmedou Ahmed Lowla livre une musique festive inspirée des sons traditionnels mauritaniens en jouant sur  un synthétiseur aux sons kitsch. Après une première tournée française et un album chez Sahel Sounds, ce musicien déjà célèbre dans son pays semble décidé à se faire connaître par delà les frontières.

Le plastique de son synthétiseur Yamaha, sans doute produit dans les années 90, tient avec du scotch. Un de ces claviers que de nombreux débutants se sont procurés pour s’exercer sur des sons aujourd’hui parfaitement datés et kitsch. Ahmedou Ahmed Lowla est un drôle de personnage. Pourtant, le voilà qui monte sur scène, en habit traditionnel de fête mauritanien, accompagné uniquement par un percussionniste, et les notes qu’il extrait de son instrument sont uniques. Sa musique agit comme un charme sur le public qui danse toute la nuit, sensible à l’énergie communicative du musicien.

Grand et souriant, il semble aux aguets, prêt à capter une idée nouvelle, à s’harmoniser sur un son. Il vient de sortir son premier album en Europe, Terrouzi, chez Sahel Sounds, label spécialisé dans la découverte de pépites africaines de ce genre. « J’ai découvert Ahmedou plusieurs fois en fait. », raconte le fondateur du label, Christopher Kirkley. « J’étais en Mauritanie pendant 5 mois en 2008, j’entendais sa musique tout le temps, dans le taxi, à l’hôtel, partout ». Ahmedou Ahmed Lowla est une star en Mauritanie depuis déjà plus de dix ans, et voyage dans toute l’Afrique, accompagnant les artistes Baaba Maal, Youssou N’Dour ou Wally Seck. « Je m’adapte au style des musiciens, je m’adapte à tout » déclare le musicien, qui semble toujours exactement savoir ce qu’il fait.

Accompagné du percussionniste Mimo – « le meilleur percussionniste de Mauritanie » précise le claviériste –, Ahmedou Ahmed Lowla est l’inventeur d’un style baptisé WZN (abréviation de l’expression pour « musique instrumentale »), croisant musique traditionnelle arabe, chaâbi, et styles plus modernes. Musicien autodidacte, il a modifié son synthétiseur note par note pour qu’il colle au système musical mauritanien, basé sur des gammes complexes, très exotiques aux oreilles occidentales. Pour chaque morceau, Ahmedou Lowla choisit une gamme et improvise dessus à l’envie, navigant entre les sons du clavier, lors de sessions purement instrumentales. Mais ce qui rend le résultat si enthousiasmant, c’est la transposition de ce système traditionnel dans une rythmique dansante. « C’est quelqu’un qui fait de la musique électronique avec de la musique traditionnelle » affirme Christopher. Et il suffit de regarder ses lives pour mesurer sa capacité à enflammer la foule.

 

 

 

Certains trouveront ce style kitsch : Ahmedou n’hésite pas à aller puiser dans les sons les plus « cheap » de son clavier. Quand on lui demande son pianiste de référence, il cite le musicien grec new age des années 80 Yanni, au style délicieusement daté. Quant aux musiciens plus récents, si le mauritanien est très curieux de ce qui se fait de par le monde, il confie Enrique Iglesias comme étant son point de référence. Quand on y regarde de plus près, ce son très « accessible » n’est qu’un vernis pour une musique des plus efficaces. « Il a une manière de jouer du clavier que je n’ai jamais entendu » avoue Chris, et on ne peut que lui donner raison. En l’écoutant, on se surprend à être pris dans la joie simple de cette musique, puisant ses racines dans une tradition riche et profonde, sans la sacrifier à la modernité, par une sorte d’alchimie bizarre.

Très productif, Ahmedou Ahmed Lowla risque encore de nous surprendre. Grande star en Mauritanie, hyperactif (en parallèle de la musique, il a par exemple participé au tournage une série d’action), et ambitieux, il semble prêt à se tailler un nom à l’international.

 

L’album d’Ahmedou Ahmed Lowla, Terrouzi, est disponible sur Bandcamp.

 

Antoine Gailhanou

 

Source : Traxmag

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close