Mauritanie : quand Aziz parle des dangers réels de la non élections de Ghazouani !

Il circule depuis hier des informations attribuées au Président de la République Aziz qui stipulent que notre pays court de grands risques au cas où Ghazouani, son poulain-façon,notre candidat aussi, le candidat par phobie, scrupule, amour, stratégie, calcul ou autres de beaucoup d’autres mauritaniens anonymes de la Mauritanie des pauvres qui votent, de la Mauritanie qui subit, n’est pas plébiscité, voté, admis pour briguer la magistrature suprême de la Mauritanie !

Marotte professorale ? Seless ? Ballon d’essai ? Piège ? Etherbila ? Coup d’éclat pour éclabousser ? Coup d’envoi d’une campagne ? Stratégie ?

Pour l’essentiel,cette révélation a réveillé les démons et sonné le glas en ce sens que la réaction n’a pas tardé et les cadres et les politiques et les curieux et les hirondelles et les amazones … ont été conviés à une réunion à l’Hôtel Mauricentre, hier nuit pour presque une bonne dizaine de minutes pour se voir invités à mettre le cap sur Néma,la capitale du Hodh Chaghi, dans 4 à 5 jours pour assister à un show présidé par le Président de la République Aziz qui doit inaugurer un Hôpital dans cette Wilaya phare !

Un dernier adieu aux wilayas de l’assaba,du Hodh Charghi et du Hodh el Gharbi ? Tout l’indique et puis c’est aussi un clin d’oeil subtile pour essayer d’activer ces wilayas grenier à voix pour se souder autour d’une candidature qui saura sauver les acquis et sécuriser l’avenir d’une Mauritanie plus que jamais sollicitée et convoitée pour toutes ses richesses !

Pourquoi donc ce réveil-surssaut un peu en retard pour ne pas dire en retard ?

Sommes nous en danger si la majorité des électeurs mauritaniens choisit un candidat autre que Ghazouani !?
Si oui pourquoi accepter, entériner et valider ces candidatures alors ?

Pour l’essentiel, nous avons tous intérêt à voir la Mauritanie sortir par la grande porte et puis tous les candidats sont tous les fils de ce pays et chacun d’eux est animé, à sa manière, par des approches qu’il pense être idoines pour que la Mauritanie siège concerts des nations libres !

Tout le reste dénote du calcul et de la propagande poste électorale juste pour faire croire que la Nation ira mal sans l’institution militaire au pouvoir ce qui n’est pas tout à fait évident !

Quand Mohamed Ould Abdel Aziz parle des dangers sécuritaires de la non élection de Ghazouani aux élections présidentielles prochaines de juin 2019, est-il en train de fouetter des chats, les retardataires,de mettre de l’ordre dans la galerie des brebis galeuses, de réveiller un sursaut national afin de mobiliser le maximum d’électeurs autour de Ghazouani ?

En un mot,nous savons tous que rien n’est gagné d’avance et que si la candidature de Ghazouani a été perçue par beaucoup d’observateurs politiques comme pertinente, que celles de certains autres candidats en lice ne manquent elles aussi ni de pertinence, ni de force de perception et encore moins d’approches et de réalismes.

En un mot, mobiliser les électeurs de la Mauritanie profonde de l’Assaba, des 2 hodhs, en cette période de disette et de soudure, prouve qu’il y a aiguille sous roche et que les choses changent et pas forcement dans le sens souhaité !

Affaire donc à suivre car, à mon avis, le fait de voir deux lectures politiques se dessiner en Mauritanie laisse entendre qu’on a atteint une certaine maturité où il devient urgent de choisir par la voie des urnes entre un pays dirigé par la saga militaire ou un pays qui saura sevrer la muette et à convaincre les forces de sécurités qu’elles sont au cœur des préoccupations certes mais qu’elles doivent à accepter leur noble rôle en restant un peu en retrait comme pour rappeler à tous l’adage : chacun à son métier et les vaches seront bien gardées »

Idoumou OULD BEIBY

Source : Rimweekly

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close