Améliorer et rendre plus équitable l’accès aux soins de santé de qualité, un objectif majeur du Programme d’Appui au Secteur de la Santé

La Délégation de l’Union européenne en Mauritanie, en collaboration avec le Programme d’Appui au Secteur de la Santé (PASS), a organisée lundi 15 Avril, dans son siège à Nouakchott, une conférence/atelier sur le système de soins de santé primaire et le système local de santé en Mauritanie.

Prévu de s’étaler sur une durée de 84 mois, le PASS a démarré sa mise en œuvre en juin 2017et a comme objectif global de contribuer à donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et de promouvoir le bien-être de tous à tout âge. Son objectif plus spécifique est d’améliorer et rendre plus équitable l’accès aux soins de santé de qualité en ligne avec les objectifs du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) et de la Stratégie Nationale de Protection Sociale (SNPS).

Cette conférence s’est donc tenue en présence de divers acteurs locaux de la santé dont des membres du Ministère de la santé et des partenaires techniques et financiers du secteur de la santé. Ellea été introduite par Enrico Colombo, team leader secteurs sociaux au sein de la DUE en Mauritanie et animée par deux chercheurs du Département de Santé Publique de l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) d’Anvers, le Professeur Bart Criel et Kirsten Accoe.

Ce fut l’occasion pour le Professeur Bart Criel de faire une présentation sur le système de soins de santé primaire et le système local de santé. « Les soins de santé primaires sont des soins qui visent à mettre en place d’une part des services de santé accessibles et proches des gens géographiquement et qui sont en mesure d’offrir des soins financièrement accessibles, des soins de bonne qualité, pas seulement pour certains soins de santé mais des soins qui combinent le curatif pour toute une série de problèmes mais aussi des soins préventifs et promotionnels » a rappelé le Professeur.

Poursuivant sa présentation, Monsieur Bart a mis en avant le fait que l’« on peut concevoir un soin de santé primaire par la mise en place en périphérie dans des postes et centres de santé d’équipes multidisciplinaires bien outillées avec des ressources nécessaires pour offrir à tous des soins de qualité. L’équité dans l’utilisation de soins est tout à fait importante, il ne faut pas seulement privilégier les gens de la classe moyenne mais aussi les plus démunis. »

Dans la deuxième partie de sa présentation, le Professeur a insisté sur l’importance pour les services de soins de santé de se mettre en lien avec d’autres secteurs. « La bonne santé ce n’est pas uniquement une question de médicaments, c’est aussi une question de bonne nutrition, de bon logement, de bonne éducation. C’est aussi une question d’accès à l’eau potable.

De cet exposé, il est ressorti qu’ « il était important d’avoir des équipes en place dans les Moughataas avec une vision, un engagement et des contacts avec les populations. Pour le bien-être de tous, il faut construire cette équipe, la former, l’appuyer… »A-t-il conclu. Pour sa part, la chercheuse Kirsten Accoe a fait une présentation sur la méthodologie de diagnostic de terrain de la recherche action et de la théorie de changement utilisée dans le cadre du AI-PASS (Appui Institutionnel du Programme d’appui pour le secteur de la santé).

La matinée s’est poursuivie dans une ambiance détendue avec un tour de table des différents participants pour une séance d’échanges, de partage d’expériences et de réflexions sur d’éventuelles analyses et stratégies permettant d’améliorer les conditions de travail et l’obtention de résultats.

Rappelons que le PASS (Programme d’Appui au Secteur de la Santé) financé par l’Union européenne et le gouvernement mauritanien travaille aussi sur d’autres questions essentielles à savoir la construction de structures sanitaires, la mise à disposition d’équipements médicaux, la couverture universelle de santé, la constitution du fonds commun de santé. Un vaste programme.

 

 

 

(Reçu à Kassataya le 17 avril 2019

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

 

Related Articles

Close
Close