Mauritanie : la mal gouvernance économique du régime de Ould Aziz pointée par le FMI

L’environnement des affaires plus attractif et la lutte contre la corruption plus efficiente. C’est ce que demande le FMI aux autorités de Nouakchott suite à son séjour en Mauritanie dans le cadre du programme appuyé par la facilité élargie de crédit.

Ce n’est pas la première fois que le FMI pointe les difficultés de gouvernance économique du régime de Ould Aziz. Les nombreuses visites du gendarme financier dans ce pays apparemment n’ont pas servi à faire reculer l’état de dégradation économique du pays ces dernières années, aggravé par la faillite des sociétés nationales dont la SNIM le fleuron de l’industrie mauritanienne confronté à un grave surendettement. Et puis les investisseurs étrangers deviennent rares surtout dans la zone franche de la capitale économique faute de mesures attractives et d’installations adéquates aéroportuaires. Une mal gouvernance économique que continue de dénoncer le FMI qui vient de séjourner dans la capitale mauritanienne.

Le gendarme financier international tire une sonnette d’alarme aux autorités de Nouakchott afin qu’elles améliorent le plus rapidement l’environnement des affaires du pays et surtout de lutter efficacement contre la corruption à tous les niveaux. Deux leviers importants sur lesquels la Mauritanie devra déployer des efforts pour diminuer sa dette publique en légère baisse estimée fin 18 à 69 pour cent du PIB. Un lourd héritage à porter par le successeur de Ould Aziz en juin prochain et qui devra poursuivre le projet gazier qu’il partage avec le Sénégal pour en faire un projet d’avenir pour les populations et apporter de l’oxygène au trésor public très souvent malmené par des gouvernements budgétivores avec très peu de résultats notamment dans la lutte contre la pauvreté. Le prochain gouvernement bénéficiera d’un quatrième décaissement de 23 millions de dollars environ mais devra faire attention aux emprunts non concessionnels pour ne pas retomber dans le surendettement.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 19 mars 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer