Mali : le bilan de l’attaque contre l’armée à Dioura pourrait être très lourd

Plus de coups de feu entendus dans le camp militaire malien de la localité de Dioura, située au centre du pays. L’armée malienne, dans un communiqué, a reconnu l’attaque mené par des « terroristes » et parle de victimes de part et d’autre. Le bilan de cette attaque pourrait d’ailleurs est très lourd : des chiffres contradictoires circulent. Il y aurait entre 8 et 20 morts. En attendant des précisions, quelle est la situation sur place ?

 

 

Dans la localité de Dioura, les armes se sont tues mais la population est toujours terrée et terrifiée. Jusqu’en fin d’après-midi ce dimanche, quasiment personne n’est allé vers le camp militaire.

Un communiqué laconique des forces armées maliennes reconnaît l’attaque du camp par « des terroristes ». Selon le même communiqué, les combats ont causé des pertes des deux côtés. Mais aucun bilan précis n’a été fourni.

D’après nos informations, quelques heures avant l’attaque de ce dimanche, un groupe d’assaillants avait déjà infiltré la localité. Et ce 17 mars très tôt, d’autres ont rallié Dioura à motos et à bord de véhicules. Un groupe s’est dirigé vers le nord du camp, un autre vers le sud-est. Des coups de feu nourris ont été entendus. Des véhicules militaires calcinés, de l’armement emporté, les assaillants sont repartis.

Sur le nombre exact de victimes des chiffres contradictoires circulent. Combien de morts exactement ? Combien de blessés non secourus ? Combien de portés disparus ? Et puis autre question : y-a-t-il eu des otages ? Il faut encore attendre quelques heures pour voir plus clair, même si pour certaines sources, des familles de militaires maliens sont déjà en deuil.

Ce dimanche soir, le porte-parole de l’armée malienne confirme que les Fama sont revenues dans le camp militaire de Dioura.

Source : RFI

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close