Mauritanie : l’opposition droit dans le mur

L’opposition mauritanienne s’est livrée cette semaine à une mise en garde formelle en adressant une lettre au ministre de l’intérieur pour des élections présidentielles justes et transparentes. Ce coup de semonce intervient quelques jours après le refus catégorique du gouvernement à ouvrir un dialogue politique avec elle.

Face à ce bras de fer inéluctable c’est le pouvoir qui semble pour le moment prendre le dessus sur le terrain puisque son candidat désigné envisage de faire une tournée à l’intérieur du pays pour prendre contact avec les autorités locales en particuliers les nouveaux présidents de région qui lui font déjà confiance et puis surtout les populations locales pour le scrutin à venir. Alors que l’opposition laisse courir des rumeurs sans les démentir sur trois candidatures dont le richissime Bouamatou exilé en France.

Dans la perspective de cette hypothèse ce choix parmi le tiercé gagnant ne passe pas. Et en écartant le président de l’UFP l’opposition risque d’avoir un candidat figurant. La stratégie actuelle visible est loin de convaincre l’opinion publique qui attend d’elle une décision ferme pour le candidat le plus représentatif. C’est cette tergiversation qui fait que le parti afro-mauritanien l’AJD-MR de Ibrahima Sarr dans l’expectative après les élections locales de septembre dernier vient de décider sa participation à la présidentielle sous réserve d’une concertation avec l’Alliance électorale démocratique. Autrement compris l’opposition n’a pas encore fini avec les tractations.

En définitive ce coup de semonce envoyé au pouvoir est considéré par les observateurs comme un coup d’épée dans l’eau face à un régime autoritaire qui a verrouillé le système électoral pour reconduire les militaires au pouvoir. Devant ce fait accompli l’opposition va tout droit dans le mur. La seule façon de l’éviter c’est la confrontation. Le second handicap relatif à plusieurs candidatures risque de favoriser la majorité déjà ultra favorite.

 

Cherif Kane
Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 11 février 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close