Biri Salatou Youssouf Diagana : adieu Énergie !

Feu Ganda Fadiga, le grand griot soninke disait :  C’est toi que nous appelons énergie, Salatou Youssouf Diagana dit Biri ! Tu es bien comme un groupe électrogène. Dès que tu te mets en marche, la lumière est; et tout le monde en profite ». Tu t’es mis en marche et la lumière fut ! Et quelle lumière !

Sourire toujours fiché aux lèvres, franches rigolades, histoires drôles, blagues à n’en point finir, ouverture et disponibilité pour tes neveux et les jeunes, comme ces sportifs de ton Kaedi natal que tu as couvés tant d’années et qui se sentiront orphelins aujourd’hui !  Énergie ! Énergie ! Énergie ! Biri, des jeunes, Biri des vieux, Biri des villes, Biri des champs ! Énergie ! Énergie ! Énergie ! Les champs? ! Ça te connaît! Comme le révèle ce témoignage : tu passas une saison à cultiver tes parcelles de riz pour tout distribuer aux nécessiteux après la récolte. Pas un sac de riz ne franchit alors le portail de la maison familiale. Énergie! Énergie! Énergie! Et tous ceux que tu envoyais chez Sidi Nagi, le vendeur de méchoui en face de la « Maison Blanche » pour se refaire une santé 😂 (impossible de penser à toi sans rire, même en des circonstances pareilles).

Nous avons beau avoir été préparés à cette nouvelle depuis quelques jours, nous n’en sommes pas moins dévastés. Énergie ! Énergie ! Énergie ! Tu t’es allumé et la lumière fut ! Tu t’es éteint et la lumière est ! Toujours plus éclatante que jamais ! Et cette lueur qui ne s’éteint pas ! Inna lillahi wa Inna ilayhi rajioune. A Allah nous appartenons ! Et à Lui nous retournerons. Qu’Allah ait pitié de ton âme ! Que le Paradis soit ta dernière demeure, bien cher tonton, El Haj Salatou Youssouf Diagana.


Ton neveu Abdoulaye Tijane Hamet Diagana (Abdoul Diey comme tu aimais m’appeler)

 

 

Abidjan, vendredi 8 février 2019

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close