CAF Awards 2018 : le Maghreb et les pays anglophones fortement distingués

Les pays du Maghreb, notamment l’Égypte, le Maroc et la Mauritanie, ont largement été récompensés, mardi soir, lors du gala de la CAF organisé à Dakar, là où les pays anglophones comme l’Afrique du Sud et le Nigéria n’ont pas été en reste grâce à leurs performances footballistiques de 2018.

S’adjugeant dans la matinée du mardi de l’organisation de la CAN 2019, l’Égypte a refait le coup dans la soirée à la cérémonie des CAF Awards où le joueur phare de son équipe nationale, Mohamed Salah, a remporté le Ballon d’Or africain pour la deuxième année consécutive.

C’était sans surprise pour l’Égyptien, qui faisait figure de favori. Il a devancé son coéquipier sénégalais de Liverpool Sadio Mané et un autre buteur du championnat anglais, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal).

Salah devient ainsi le quatrième joueur à remporter ce trophée pour deux fois d’affilée, après le Sénégalais Elhadji Diouf (2001, 2002), le Camerounais Samuel Eto’o (2003, 2004) et l’Ivoirien Yaya Touré (2011, 2012). Diouf et Eto’o assistaient à la cérémonie.

Le Maroc a également fait bonne figure avec trois distinctions individuelles. Hervé Renard, sélectionneur des Lions de de l’atlas, a été désigné ainsi entraîneur de l’année pour la troisième fois, devant notamment le Sénégalais Aliou Cissé.

Appréciant ce geste, le technicien français a dédié ce prix à son défunt compatriote Bruno Metsu, qui a entraîné les Lions du Sénégal de 2002.

Par ailleurs, son protégé, le latéral droit de Dortmund (Allemagne), Achraf Hakimi, a gagné le prix du meilleur jeune joueur de l’année, succédant ainsi au Sénégalais de Brugges (Belgique) Krépin Diatta, freiné souvent cette saison par des pépins physique.

Le Maroc, qui ne s’est pas porté candidat pour l’organisation de la CAN 2019 à l’opposé de l’Égypte et l’Afrique du Sud, a également raflé le prix de la meilleure fédération de l’année.

Mais la sensation chez les nations maghrébines est venue de la Mauritanie. Les Mourabitounes, qui se sont qualifiés à leur première CAN de leur histoire, ont été élus meilleure sélection masculine de 2018.

Pour leur part, les pays anglophones se sont le plus distingués dans les trophées décernés aux footballeuses et équipes nationales féminines de football, dont celle du Nigéria qui a été désignée comme la meilleure de l’année écoulée.

La Sud-africaine Chrestinah Thembi Kgatlana, s’est vue décernée à la fois le titre de meilleure joueuse de l’année et récompensée pour le plus beau but marqué sur le continent, tandis que sa compatriote Desiree Ellis était désignée meilleure entraîneure pour une équipe féminine.

Dans l’équipe type de l’année de la CAF, on retrouve notamment Oyango (Ouganda), Serge Aurier (Côte d’Ivoire), Mehdi Benatia (Maroc), Baily (Côte d’Ivoire), Kalidou Koulibaly (Sénégal), Naby Keita (Guinée), Partey (Ghana), Mahrez (Algérie), Mohamed Salah (Egypte), Aubameyang (Gabon) et Sadio Mané (Sénégal).

En revanche, le Sénégal peut se consoler d’avoir plus de joueurs dans ce onze, même si le Ballon d’Or échappe encore à ses internationaux.

Par ailleurs, la CAF a décerné à d’ex-footballeurs, meilleurs joueurs africains à leur époque, de nouveaux trophées du Ballon d’Or. Ils sont au nombre de onze, dont Diouf, Mboma, Drogba, Eto’o et le défunt footballeur nigérian Rashidi Yekini qui a été représenté par sa fille.

Le président Ahmad de la CAF a estimé dans son discours que c’est une « dette » que la CAF venait d’honorer envers ces « légendes » africaines.

La cérémonie a été présidé par les présidents du Sénégal, Macky Sall, et du Libéria, Georges Weah et a été riche en couleurs et sonorités sénégalaises, avec la prestation du chanteur Youssou Ndour qui a refermé les rideaux sur les CAF Awards 2018.

 

 

Oumar Dembélé

APA-Dakar (Sénégal)

Source : Agende de Presse Africaine

 

 

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close