Le gouvernement malien interpellé sur l’insécurité dans le centre

Le premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga était lundi devant le parlement pour répondre aux questions des députés sur la situation sécuritaire dans le centre du pays.

 

Les députés voulaient savoir ce que fait le gouvernement pour en finir avec l’insécurité grandissante dans cette région.

Répondant aux préoccupations des représentants du peuple, le chef du gouvernement a évoqué le renforcement de la présence militaire dans le centre du pays.

Soumeylou Boubèye Maiga a parlé de recrutement dans l’armée afin de déployer un bataillon d’ici la fin du mois pour instaurer la sécurité dans cette partie du Mali.

Sur la question du désarment des milices, le chef du gouvernement a indiqué que 600 jeunes se sont déjà enregistrés dans le cadre du  » DDR » (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion) des ex – combattants dans le centre du Mali.

Cette partie du Mali est devenue la zone la plus dangereuse du pays avec plus 200 civils tués en 2018 d’après des ONG.

Source : BBC Afrique

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close