Communiqué du CCME sur l’Unité Nationale en Mauritanie

Dans le cadre des objectifs qu’il s’est fixé dans son Statut, le Collectif des Cadres Mauritaniens Expatriés -CCME-, vient de transmettre au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération –MAEC (autorité de tutelle des mauritaniens de l’extérieur), une note de réflexion prospective intitulée « L’unité nationale : craintes et espoirs ». La remise du document, sous format « papier », a été effectuée par lettre de transmission déposée au service Courrier du MAEC le lundi 31 décembre 2018.

Abstract

La note, fruit d’une longue consultation entre les membres du CCME – pour la plupart fonctionnaires internationaux en exercice ou à la retraite, participe d’un effort de consensus. Il s’agissait, à l’usage du Gouvernement et des autres acteurs nationaux, d’établir un constat, et d’énoncer des esquisses de réponse à la problématique posée. Davantage qu’un état des lieux, le texte évalue la gravité des défis et se risque à formuler des recommandations, sans sacrifier, pour autant, aux facilités oratoires de l’indignation ni à la surenchère de l’optimisme débridé. Il se dégage de l’exercice l’idée que la communauté de destin entre les citoyens de Mauritanie, quoique malmenée depuis quelques décennies, entretient encore un désir majoritaire dans la population. Cependant, le vœu du vivre ensemble ne relève plus de l’évidence. Il requiert plus que jamais, pour sa réaffirmation et sa consolidation, des préalables et actions qui s’articulent presque tous autour d’un besoin d’égalité devant la loi et d’équité à la jouissance des droits. Il en découle une importante revendication de plus de justice, des attentes de participation démocratique, mais surtout d’autonomie dans la conduite des politiques publiques à l’échelle du terroir. Naturellement, les groupes en quête d’une confirmation de citoyenneté réclament aussi la reconnaissance de leurs récits spécifiques et la publication de la vérité sur les infortunes subies, qu’elles soient multiséculaires ou ultérieures à l’Indépendance.

Le CCME fait sien le postulat que la réhabilitation de l’unité nationale et la restauration du sentiment d’appartenance à un devenir en partage requièrent davantage de parler-vrai, une rupture d’avec l’impunité et le déni. La viabilité de l’objectif exige, de l’Etat, le réaménagement, pour les générations à venir, d’un vivier scolaire et de sociabilité, où se reconstruit le lien, envers et contre le ressentiment, la frustration et la prise de distance consécutive aux grandes blessures.

Tels se présentent les contours et l’utilité sociale de la contribution à une Mauritanie réinventée, sur des fondements d’éthique, d’accommodation et d’altruisme. A quelques mois d’échéances civiques dont chacun pressent le potentiel d’aversion mutuelle, de fantasme et d’aventure, le présent écrit s’offre au débat et l’appelle, de front, en guise d’apaisement et de prévention.

Nouakchott, le08/01/2019

Le Bureau exécutif

 

Liens d’accès :
الوحدة الوطنية في موريتانيا.. مخاوف وآمال

Unite Nationale en Mauritanie, craintes et espoirs

 

 

(Reçu à Kassataya le 08 janvier 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close