« Pas de danger lié aux écrans pour les enfants »

L’une des dernière études en date sur la dangerosité des écrans pour les enfants révèle qu’il n’existe pas de preuves que les écrans d’ordinateur et de Smartphone sont nocifs pour les enfants.

 

 

Selon le Collège royal de pédiatrie et de la santé de l’enfant, qui a mené cette étude, il n’y a pas de raisons médicalement valables pour restreindre le temps passé par les enfants devant les écrans.

L’association de pédiatres, qui a travaillé sur des enfants dont l’âge varie entre zéro et dix-huit ans, déconseille toutefois l’usage des appareils par les enfants une heure avant le coucher.

L’usage abusif de l’écran est parfois considéré comme une cause d’obésité et de dépression, mais cela reste encore à vérifier, soutient le Collège royal de pédiatrie et de la santé de l’enfant.

Cette organisation professionnelle chargée de la supervision de la formation des spécialistes en médecine infantile soutient qu’il n’a pas été prouvé que le temps passé devant un écran était « dangereux » ou bénéfique pour la santé de l’enfant, comme on le prétend parfois.

Les pédiatres exhortent les parents à contrôler les contenus que regardent les enfants sur les écrans.

La recommandation selon laquelle les enfants ne devraient pas utiliser les écrans dans l’heure qui précède le moment du coucher vient de la preuve que les appareils peuvent réduire le temps de sommeil.

Les appareils stimulent le cerveau, et la lumière bleue qu’ils produisent peut perturber la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, affirment les pédiatres britanniques.

Il n’y a aucune preuve de l’efficacité des modes nocturnes incorporés sur de nombreux téléphones, ordinateurs et tablettes, selon le Collège royal de pédiatrie et de la santé de l’enfant.

On a constaté, selon ses membres, que l’effet du temps passé devant les écrans sur la santé des enfants était faible, si on le compare à d’autres facteurs comme le sommeil, l’activité physique, l’alimentation et la pauvreté.

Les pédiatres exhortent toutefois les parents à contrôler les contenus que regardent les enfants sur les écrans d’ordinateur et de téléphone, ainsi que la durée d’utilisation des appareils.

Leur étude prend le contrepied d’une autre, menée aux Etats-Unis, selon laquelle les enfants âgés de huit à 11 ans utilisant les écrans pendant moins de deux heures par jour ont obtiennent des résultats scolaires meilleurs que ceux qui en faisaient un usage plus long.

Une autre étude américaine plus récente avait contredit ces résultats en estimant que les pré-adolescents qui passent au moins sept heures par jour devant des écrans de téléphones, tablettes ou jeux vidéos en ressentent l’impact négatif.

Ces enfants raisonnent moins bien et deviennent moins bons en langues, selon les chercheurs.

L’usage de l’écran pendant moins de deux heures par jour est l’un des plus déterminants facteurs de bonnes performances mentales, selon cette étude consacrée à l’aptitude mentale et publiée en septembre dernier par la revue « The Lancet Child & Adolescent Health ».

Lire aussi:

Moins d’exposition aux écrans, plus d’intelligence pour l’enfant

Facebook Messenger pour enfants

WhatsApp interdit aux moins de 16 ans

« Un enfant meurt du paludisme toutes les 2 minutes »

Trop de bébés suralimentés, selon les experts

Au Ghana, des pilules pour accoucher d' »un bébé clair de peau »

 

 

 

Source : BBC Afrique

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

 

Related Articles

Close
Close