Déclaration de ABEPAD

Déclaration de ABEPAD 25 NOVEMBRE 2018 JOURNEE INTERNATIONALE

Lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles.

 

A l’occasion de la célébration, le 25/11/2018, de la Journée Internationale de lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles, ABEPAD invite tous les acteurs de la société civile mauritanienne à se mobiliser pendant ces 16 jours d’activisme pour combattre toutes les formes de violences faites aux femmes.

 

La réussite de ce combat suppose le passage du registre de la dénonciation au registre de la formation, de la sensibilisation et de la mobilisation pour mettre fin aux blessures morales et aux souffrances silencieuses dont sont victimes les femmes et les filles.

 

Malgré le fort engagement politique de l’Etat mauritanien dans la lutte contre les violences faites aux femmes, notamment, les développements positifs réalisés ces dernières années pour la promotion et la garantie des droits des femmes fondés sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’adhésion le 10/05/2001 à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), la ratification le 21 septembre 2005 du Protocole additionnel à la Charte de l’Union africaine relatif aux droits des femmes … on note encore une persistance de ces phénomènes.

 

Profondément attachée à l’exercice de la démocratie et au respect des obligations internationales, ABEPAD exprime sa solidarité avec les femmes et les filles qui subissent de très graves violences physiques et psychologiques et exhorte l’état mauritanien à adopter la loi contre les VBG dont la pratique des MGF-E (Mutilations Génitales Féminines).

Prévenir par la formation et la sensibilisation, mettre en place un système d’alerte précoce contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles, sanctionner sévèrement toutes les pratiques culturelles (MGF-E, Mariages précoces ou forcés, Gavage…) et toutes les attitudes violentes (violences conjugales ou domestiques) qui portent atteinte aux droits humains et plus particulièrement aux droits de la femme.

 

Le crédo de ABEPAD qui s’investie toutes ces années dans la formation des jeunes filles leaders aux stratégies de lutte contre les violences faites aux femmes :

 

  • Défendre les droits des femmes par l’exercice d’une démocratie locale garantissant l’implication effective des femmes ;
  • Soutenir les politiques ambitieuses qui renforcent l’autonomisation des femmes ;
  • Cibler, Former et Impliquer les jeunes filles leaders, notamment les lycéennes, dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes ;

 

 

ABEPAD (Agir pour le Bien-être des Enfants Personnes Agées et Déficientes)

Récépissé N0 252 du 27/04/2007

 

 

  

(Reçu à Kassataya le 25 novembre 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close