Mauritanie : Ould Aziz rassure l’armée de son départ en avril 2019

Après avoir annoncé à la classe politique à la société civile et à la communauté internationale qu’il ne briguera pas un troisième mandat, le président mauritanien rassure les chefs militaires de cette décision irréversible au cours d’une réunion à huit clos cette semaine à Nouakchott. A moins de 6 mois des présidentielles cet ultime conclave est un signe d’adieu en sa qualité de commandant des forces armées et chef de l’Etat.

En prenant langue avec la crème de l’armée cette semaine à Nouakchott Ould Aziz est en passe de gagner son pari. Rassurer sa base militaire de la reconduction de son régime après les excellents résultats des dernières élections où son parti a tout raflé surtout avec une majorité absolue au parlement. En assurant ainsi ses arrières avant son départ en avril 2019 il vient livrer aux chefs militaires un message de confiance et de sérénité. Autrement dit le changement dans la continuité. Le chef de l’Etat saisit cette opportunité pour passer certainement le témoin au nouveau ministre de la défense et ancien chef d’Etat- major des armées. Ce dernier est désigné comme dauphin et semble réuni suffisamment d’autorité pour diriger le pays.

Cette réunion à huit clos est une ultime étape pour confirmer la gouvernance militaire du pays par un des leurs. Les observateurs s’attendent à la nomination du chef des Etats-majors des armées à la hauteur des ambitions de son prédécesseur appelé si les urnes le confirment à prendre un bail de 5 ans pour la Maison brune.

 

 

Cherif Kane
Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 06 novembre 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page