Heureux comme un Russe

Le pays organisateur du Mondial a facilement remporté jeudi le match d’ouverture contre les Saoudiens (5-0).

 

Le match : 5-0

 

Respectant la philosophie de son sélectionneur Juan Antonio Pizzi, l’Arabie saoudite a tenté de jouer et de poser le jeu contre la Russie pour le premier match du Mondial. Les Saoudiens, qui ont fait deux fois plus de passes que leurs adversaires, ont beaucoup fait tourner le ballon. Un coup à droite, un coup à gauche. Mais il y a toujours eu une faute technique pour gâcher leurs intentions : une mauvaise passe ou un geste technique raté. Yahya al-Shehri, le joueur le plus petit du Mondial (1,65m, 63 kg), a symbolisé les limites saoudiennes. Il a multiplié les mauvais choix et les pertes de balle, avec ses passes et dribbles ratés, ainsi que des contrôles trop long. Mettant ainsi ses partenaires en difficultés.

Les Russes, eux, ont clairement misé sur la verticalité. Agressifs à la récupération, ils ont essayé de servir leurs attaquants le plus rapidement possible. Souvent trop rapidement… Sur une de leurs rares actions posées, à la suite d’un corner, ils ont ouvert le score à la 12e minute. Youri Gazinski a l’honneur d’être le premier buteur du Mondial. La sortie d’Alan Dzagoïev dès la 22e minute n’a pas arrangé leurs affaires niveau fluidité. Sur un contre, ils ont doublé la mise avant la mi-temps (43e), Denis Cherichev a éliminé Mohammed al-Burayk, Omar Hawsawi et Abdullah Otayf avant de trouer Abdullah al-Mayouf.

Ils ont inscrit un troisième but à la 71e, Artem Dziouba coupant la trajectoire d’un centre d’Alexandre Golovine. Tout s’est enchaîné dans les arrêts de jeu. Denis Cherichev s’est offert un doublé d’une petite merveille (90e+1), avant qu’Alexandre Golovine n’achève les Saoudiens d’un coup franc direct à la dernière minute (90e+3).

Le joueur : Alexandre Golovine, le plus Russe

 

Convoité par l’AS Monaco, le milieu offensif gauche du CSKA Moscou a été le Russe le plus en vue sur la pelouse. Il a touché 66 ballons et n’en a perdu que trois. Il a surtout eu 100% de réussite sur ses centres : 3 trois 3. Deux d’entre-eux se sont terminés en buts, inscrits par Youri Gazinski et Artem Dziouba. Il a parachevé son oeuvre par un but. La première star du Mondial.

Le fait : les Saoudiens trop académiques

 

Les Saoudiens ont appliqué à la lettre le plan de jeu de leur entraîneur, à savoir construire dès la première relance. Bousculés par les Russes, ils n’ont pas su s’adapter et ont eu tendance à se montrer trop académique, pour ne pas dire naïf. Ils se sont beaucoup trop exposés sur les transitions défensives et ont pris cinq trois buts. Et dire que l’Uruguay de Luis Suarez et Edinson Cavani se présente dans six jours…

Source : L’Equipe

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Check Also

Close
Close
Close