Une femme offre des biscuits et du lait de poule à sa cambrioleuse

INSOLITE. Une cambrioleuse et sa victime sont devenues amies après un braquage à domicile, dans le quartier East Kildonan de Winnipeg, en décembre dernier.

 

Leah Ross est rentrée chez elle pour découvrir qu’elle avait été cambriolée. La porte arrière était demeurée ouverte, et le sol de sa cuisine était jonché d’objets provenant du sous-sol.

Paniquée, elle a décidé d’appeler un voisin et le 911.

Peu de temps après, une jeune femme s’est présentée à sa porte. La femme, qui était la cambrioleuse, portait le chandail, la veste et la montre de Leah Ross. Le premier réflexe de Mme Ross a été de prendre une photo de la voleuse et de lui demander si elle avait l’intention de lui faire du mal.

Mme Ross lui a également demandé si quelqu’un d’autre était encore dans la maison. La jeune femme a dit non. Elle a expliqué s’être introduite dans la maison par une fenêtre du sous-sol et a dit qu’elle était revenue parce qu’elle avait oublié son téléphone cellulaire et ses clés à l’intérieur.

La cambrioleuse, âgée de 17 ans, a dit qu’elle était désolée, et les deux femmes se sont fait une accolade. Leah Ross a par la suite invité l’adolescente à s’asseoir à la table.

Elle lui a offert du lait de poule et des biscuits au gingembre.

La police de Winnipeg est arrivée peu de temps après. Les policiers ont inspecté la maison pour s’assurer que personne ne s’y cachait. Ils ont également aidé à remettre de l’ordre dans le fouillis laissé par l’adolescente.

Leah Ross a décidé de ne pas porter plainte contre cette dernière.

L’adolescente qui s’est introduite chez Leah Ross est en famille d’accueil et ne peut pas être identifiée. Ses parents biologiques l’ont placée en famille d’accueil après qu’elle eut été surprise en possession de drogue.

Les parents de l’adolescente ont entendu parler du cambriolage et ont décidé d’envoyer une carte de Noël à Leah Ross.

Leah Ross est demeurée en contact avec l’adolescent, avec qui elle échange régulièrement des messages textes.

Elle lui a même acheté une trousse de maquillage pour plaisanter, en lui disant que cette nouvelle trousse serait beaucoup mieux que celle qu’elle avait dérobée.

Leah Ross veut raconter son histoire pour démontrer que, parfois, montrer de la compassion aux étrangers peut mener à des résultats positifs.

 

 

Source : Ici Radio Canada

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Related Articles

Close