Moyen-orient : Israël mène des frappes « de grande ampleur » en Syrie

Les forces aériennes de l’Etat hébreu affirment mener ces opérations suite à l’incursion d’un drone iranien. Un chasseur israélien a été abattu, touché par les tirs de la DCA syrienne samedi dans la matinée. Alors que Damas dénonce une “agression”, pour la presse israélienne “les masques sont tombés”.

 

Un avion de chasse israélien abattu n’est pas chose courante. C’est pourtant ce qui est arrivé, samedi 10 février au petit matin, lorsqu’un F16 frappé par l’étoile de David s’est écrasé dans le nord de l’Etat hébreu, après avoir été touché par les tirs de la DCA syrienne. Selon la presse, l’avion revenait d’une action de représailles après la violation de l’espace aérien israélien par un drone iranien, lancé depuis la Syrie.

Ses deux pilotes se sont ejectés et ont pu être transportés à l’hôpital. L’état de l’un d’entre eux est considéré comme “sérieux”, affirme le quotidien israélien de gauche Haaretz.

Peu avant, dans la nuit, les autorités militaires israélienne affirment avoir intercepté un drone iranien dans leur espace aérien. L’engin aurait été abattu par un hélicoptère avant d’être récupéré par l’armée : “Il s’agit d’une attaque iranienne sérieuse sur notre territoire”, a affirmé le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ronen Manelis. “Iran entraîne toute la région dans un scénario dont il ignore lui-même l’issue. Nous nous préparons à toutes sortes d’incidents”, a-t-il poursuivi, cité par Haaretz.

Représailles

 

Une incursion de drone, un chasseur abattu : il n’en fallait pas plus à l’Etat hébreu pour lancer une opération aérienne de “grande ampleur” samedi dans la matinée. Selon le porte-parole de Tsahal, des cibles situées en profondeur dans le territoire syrien ont pu être localisées et détruites, dont la rampe de lancement du drone. “L’alliance pro-Assad en Syrie, qui inclut le Hezbollah et l’Iran, ont accusé l’Etat hébreu de ‘terrorisme’ et ont promis une ‘réponse aussi sévère que sérieuse’”, poursuit Haaretz.

Pour The Jerusalem Post, proche des conservateur, ces derniers développement montrent que les “masques sont tombés”. “L’Iran utilise clairement la Syrie comme une base de lancement de ses opérations contre Israël”, poursuit le journal, citant un communiqué de l’armée.

La correspondante de la télévision pan-arabe Al-Jazeera à Beyrouth, Zheina Khodr, a qualifiés ces derniers événements de “dramatiques”. “Israël a mené de dizaines d’attaques au cours de l’année précédente, mais c’est la première fois que l’un de ses avions est abattu”, a-t-elle rappelé. Et c’est la première fois, selon elle, que les Israéliens assument totalement ces attaques, en précisant même les cibles qu’ils auraient détruites en Syrie.

“Agression”

 

Al Jazeera cite également la télévision d’Etat syrienne, qui parle “d’agression” et affirme que la DCA a atteint “plusieurs avions” de Tsahal. Des cibles militaires dans le centre du pays mais aussi dans la banlieue de Damas auraient été touchées, faisant des victimes dans les rangs de l’armée officielle.

Dans le nord d’Israël, les sirènes d’alerte ont retenti mais aucune victime n’est à déplorer, selon la presse du pays. De nombreux vols à destination de l’aéroport Ben Gourion ont été retardés, les pilotes ayant été obligés de patienter au dessus de la Méditerranée pendant les tirs de missiles, témoignent de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux.

Source : Courrier international

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close