Rétrospective 2013 : Une année se termine, une autre commence

Faire une rétrospective de 12 mois soit 365 jours n’est pas une sinécure. Autant d’événements politiques et socioéconomiques, tantôt heureux, tantôt malheureux se sont passés, nécessitant plusieurs éditions pour êtres rappelés d’affilé à l’opinion publique dans leur forme succincte.

Devant cet embarras, Le Rénovateur Quotidien s’est réservé quelques heures de son travail et trois pages de dernier numéro pour l’année 2013, qui touche à sa fin demain mercredi 01 janvier 2014, pour sélectionner certains faits, parmi les événements le plus marquants de l’année 2013.

Sûre qu’elle avait fait involontairement des omissions pour des faits clés qui ne manquent aucunement d’importance par rapports aux éléments réactualisés, la rédaction est tout de même contente du travail abattu, étant rassurée que l’opinion ne lui en voudra pas, lui reconnaissant, malgré ses difficiles conditions d’exercice et de choix, d’avoir consenti un effort appréciable qui mérite d’être salué.

A vous de faire cette relecture de la retro 2013 dans les lignes suivantes, pour ses moments gais et tristes, dont certains éléments sont colportés parfois de nos propres archives, parfois de celles de certains collègues repris par des sites de la place :

Décembre 2013

Ould Hourma rejoint la C.O.D

Le docteur Cheikh Ould Houma Ould Babana, ancien ministre de la Santé dans le gouvernement de président Mohamed Ould Abdel Aziz et président du parti Temam a annoncé son ralliement à la Coordination de l’opposition démocratique(C.O.D). La déclaration solennelle d’Ould Hourma Ould Babana a eu lieu au cours d’une cérémonie organisée par la C.O.D ce week-end dans les locaux du parti UNAD, l’une des formations de la C.O.D. Cheikh Ould Hourma a dénoncé la politique du gouvernement d’Ould Abdel Aziz responsable à ses yeux des les maux du pays, notamment la corruption et le népotisme.Pour sa part le président par intérim de la C.O.D Mohamed Mahmoud O Lematt, a loué le geste d’Ould Hourma et il lui a souhaité la bienvenue au sein de la C.O.D.

Biram félicité

L'Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) a participé à une rencontre qui s'est tenue le 10 décembre, au siège nouakchottois de l'Union Européenne à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Homme. l'IRA était représentée à cette rencontre par son vice président, Brahim Bilal Ramdhane. La réunion, que présidait l'Ambassadeur de l'Union Européenne (UE), a vu la participation de l'Ambassadeur de France, celui du Royaume d'Espagne, du Chargé d'Affaires de l'Allemagne ainsi que des représentants de nombre d'organisations de la société civile ayant pignon sur rue à Nouakchott (Sarr Mamadou, Boubacar Ould Messaoud, Diabira Maaroufa, Emin Ould Abdellahi, Aminetou Mint EL Mokhtar…). Dans son discours d'ouverture, l'Ambassadeur de l'UE a tenu à souligner l'importance des combats menés par Biram Ould Dah Ould Abeid et son organisation, IRA, contre l'esclavage.

Novembre 2013
L’AJD à la conquête d’espaces politiques

Le parti d’opposition mauritanien, AJD/MR participent aux élections législatives et municipales du 23 novembre « pour occuper des espaces politiques », a expliqué son président, Ibrahima Mocotra Sarr. Il s’exprimait au lancement à Nouakchott de sa compagne électorale.

Nous devons aller aux élections pour occuper des espaces politiques, afin de continuer à exister, pour poser les problèmes tels que nous avons pu poser la question nationale : la question de la cohabitation qui, pour nous, est la question frontale du pays », a-t-il déclaré. pour sa part, le directeur de campagne nationale de l’AJD/MR, Mohamedou Diallo a informé que « le parti a déposé 17 listes pour les municipales et 11 listes pour les législatives dont deux listes coalisées : celle de Badabé, où nous partons avec nos camarades de El Wiam et celle de Zoueirat, où nous partons avec nos camarde de Tawassoul » .
Justifiant ces coalitions, Mohamedou Diallo a poursuivi : « Parce que nous sommes un parti et nous concertons avec toute la classe politique. Et par moment, nous tissons des alliances avec qui nous avons pu trouver des points d’entente »

Les prisonniers de Kaédi recouvrent la liberté

On apprend à Taqadoumy que les jeunes incarcérés suite aux événements de Kaédi ont été remis en liberté en cet après-midi du dimanche 3 novembre. Il s’agit de Lagué Sy, Diawly Wane, Sy Oumar, Amadou Tidjane M’Baye, Bodwal Aw, Aboubekrine, Seïdna Aliou, Abda, et Abdoul Bâ.

Peu après Tabaski il a été annoncé qu’ils seraient libérés provisoirement avant que les autorités ne reviennent sur leur décision pour subordonner leur libération au versement d’un montant de 10 millions – qui, dit-on, doit -être aux commerçants qui ont subi des dommages lors des émeutes qui ont secoué Kaédi en juillet passé.
Toutefois certains mouvements citoyens – comme Touche pas à ma nationalité dont le coordinateur est le docteur Alassane Dia – ne comprennent pas la décision de la justice qui a subordonnée la remise de Lagué et ses co-détenus au payement de 10 millions d’ouguiyas… … car après tout les jeunes qui ont recouvré leur liberté aujourd’hui ont été pris la plupart en dehors du théâtre des émeutes et suite à une véritable chasse à l’homme qui a eu lieu dans le quartier de Touldé à Kaédi.

Octobre 2013
Viol et meurtre de Kadji Touré dite Yaye

Consternation, colère, sentiment d’insécurité, frustration, impuissance…chez les Touré et leurs voisins du quartier Kouva, dans la périphérie de Nouakchott, l’atmosphère est lourde. Kadji Touré dite Yaye, âgée de six ans, a disparu dimanche 27 octobre vers 10 heures. Elle a été retrouvée sans vie le même jour au bord de la plage. Yaye a été violée et assassinée. Elle a été enterrée le jour de son décès. Lundi 28 octobre chez les Touré a Kouva, il a été difficile de trouver quelqu’un pour témoigner. Finalement Mamoudou Wane, son oncle maternel, a pris son courage à deux mains. Témoignage.

La Ceni rejette les listes de l’UFP à Boghé

La Ceni régionale au niveau de la wilaya du Brakna a refusé hier mardi 14 octobre courant d’accréditer les listes déposées au nom du parti de la COD l’UFP pour la moughataa de Boghé.Motif : la décision de boycott des futures élections législatives et municipales du 23 novembre prochain prise dernièrement par le Bureau Exécutif de cette formation politique.

Les dépositaires des trois listes introduites auprès de la Ceni régionale sous le sceau de l’UFP au niveau de Boghé n’avaient pas pris les précautions nécessaires pour assurer l’adoption de leurs candidatures, en se présentant sous la houlette d’un parti tiers.

Ce que d’autres listes initialement déposées au nom du parti progressiste avaient décidé de rectifier avant l’expiration des délais, en retirant leurs dossiers de candidature en perspective de leur dépôt de nouveau au nom d’une autre formation politique prônant la participation.
C’est assurément le maire UFP de Boghé Ba Adama Moussa qui fera les frais de cette mesure alors que sa popularité dans cette commune lui assurait de fortes chances de rempiler pour un nouveau mandat municipal à la tête de cette ville.

Septembre 2013
Nouakchott reconnaît le meurtre du jeune Mangane

Deux ans après la mort du jeune Mangane le 27 septembre 2011 suite à une manifestation contre l'enrôlement discriminatoire à Maghama dans le Sud de la Mauritanie, Nouakchott fait un pas en avant en condamnant les gendarmes qui ont utilisé des balles réelles contre des citoyens pacifiques.
C'est le nouveau ministre de la justice Sidi Ould Zeine qui l'a laissé entendre cette fin de semaine à Nouakchott en recevant les organisateurs du sit-in devant son ministère qui réclamaient l'ouverture d'une enquête judiciaire.
Pour la première fois dans ce pays la justice semble en passe d'être gagnée par la vigueur de la société civile. Un exemple qui pourrait faire tâche d'huile avec instance sur les autres affaires notamment relatives aux crimes commis par le régime de Ould Taya de 89 à 91 contre les négro-mauritaniens.

Arrivée de la délégation présidentielle des FLAM à Nouakchott.
Annoncée depuis plusieurs mois, la délégation présidentielle des forces de libération africaine de Mauritanie est arrivée 24 septembre, à 13 heures précises à l’aéroport de Nouakchott.

A cette occasion, le comité national d’accueil de l’organisation, à pied d’œuvre de puis des mois, a mobilisé l’ensemble de ses militants et sympathisants pour réserver un accueil populaire et chaleureux au président Thiam Samba, accompagné du porte parole des FLAM, M. Kaw Touré, de l’aéroport au siège du mouvement, situé non loin de l’hôtel Ikrama. Le bureau exécutif national avait invité également l’ensemble des forces politiques, aux autorités administratives, aux organisations syndicales, en somme à toutes forces vives de ce pays à se joindre à cet accueil.

Aout 2013

Décés d'Ely Cheikh Ould Moma

Le Saint Ely CHeikh Ould Mema, s’est éteint le 27 Août en France, s’était rendu dans l’Hexagone pour des soins médicaux. Cheikhna était connu pour son érudition, Cheikhna était un érudit hors pair. Il avait consacré, sa vie à Dieu. Connu pour sa finesse d’esprit et sa grande générosité. Nos âmes sont encore sous le coup d’une terrible douleur et que nous pleurons la disparition de Notre Cheikh vénéré, de notre père défunt Cheikhna Ely Cheikh Ould Mema. Que son âme baigne dans la félicité divine. Il nous a été arraché subitement par la mort au moment où nous avions le plus grand besoin de sa présence pour achever la grande mission à laquelle il a consacré toute son existence. Mais quand sonne l’Heure de la mort, la volonté de Dieu est inéluctable (Ahmed Bezeid Ould Beyrouck).

Plus que quelques heures pour le show de Néma

C’est ce soir, mardi 13 août que le Président Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, sera à l’épreuve de son traditionnel show, retransmis en direct à travers les médias nationaux et internationaux depuis la capitale du Hodh Charghi Nema.

Le Président, tient à défendre un bilan peu reluisant de quatre années à la tête du pays. Mais, l’annonce à la dernière minute des journalistes contradicteurs à ce Grand Oral, montre si besoin est, que Ould Abdel Aziz ne sera, (à quelques exceptions près), point embarrassé par des questions posées sur les divers aspects de la vie de la nation par des médias non expérimentés.

A se souvenir des précédents Ligha Chaab organisés en 2011 et 2012 respectivement à Nouakchott et à Atar, en présence de journalistes indépendants connus pour leur professionnalisme, ayant indisposé le Président au cours de ces émissions, on risque cette année de se retrouver avec un Grand Oral en deçà des attentes.

Juillet 2013

Ould Hamza évoque les trois choix qui s’offrent à lui

Lors d’une réunion du Conseil de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) lundi 22 juillet sur l’affaire des subventions dont l’Inspection Générale d’Etat demande leur justification, le président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), Ahmed Ould Hamza, a affirmé que trois choix s’offraient à lui.

Refuser et se faire incarcérer, chercher un compromis avec l’IGE en payant 30% de la somme qu’elle réclame, tout en sachant que l’IGE pouvait à tout moment relancer cette affaire ou payer l’argent réclamé tout en demeurant libre pour faire un recours auprès de la justice. Entre ces trois choix, le président de la CUN a opté pour le troisième.

Qualification inédite de la Mauritanie à un tournoi intercontinental

L’équipe nationale locale de Mauritanie a décroché, hier soir, samedi 20 juillet sa qualification pour les phases finales de la 3e édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui aura lieu en Afrique du Sud en Janvier 2014.

Un événement sportif réservé exclusivement aux joueurs évoluant dans leur propre championnat. La Mauritanie s'est qualifiée à l'issue d’une belle prestation sur le score de (2 -0) face au Sénégal. Un score sans appel obtenu successivement par Moulaye Ahmed Bessam et Taghiyoullah Denne, ont suffi à faire le bonheur de toute la nation. Une prouesse réalisée par les mourabitounes devant le Président de la République, et sous les ovations d'un public immense venu des quatre coins du pays, pour jouer son rôle de 12e homme.

Juin 2013

Lancement officiel de la Zone franche de Nouadhibou

Arrivé lundi 24 juin dans la matinée dans la capitale économique, le président de la république a procédé au lancement des activités de démarrage de la Zone Franche de Nouadhibou. Il était accompagné d’une forte délégation comprenant entre autres : Sidi Ould Tah, ministre des affaires économiques et du développement, Thiam Diombar, ministre des finances, Taleb Ould Abdival, ministre du pétrole, de l’énergie et des mines Bamba Ould Daramane, ministre du commerce, de l’industrie, de l’artisanat et du tourisme, Ahmedou Ould Haddemine Ould Jelvoune, ministre de la santé, Aghdafna Ould Eyih, ministre des pêches et de l’économie maritime, Ba Yahya Bocar, ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Mohamed Lemine Ould Aboye, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Isselkou Ould Ahmed Izid Bih, directeur de Cabinet du Président de la République.

Cridem décoré de la médaille de citoyen d’honneur

Mohamed Nourredine Abdelmadjid, alias Claude K, webmaster du portail Cridem vient d’enrichir son riche palmarès de distinctions d’une nouvelle médaille. Il s’agit de la médaille de « Citoyen d’honneur des communes du Nord de Mauritanie », décernée par les communes du Nord.

Une décoration bien méritée par cette cheville ouvrière de la liberté de la presse en Mauritanie, remise à son titulaire le 20 juin dernier au siège du portail à Nouakchott, par le Maire de Nouadhibou et Président de l'Association des Maires du Nord de Mauritanie (AMNM) M. Mohamed Fadel ould Aboubekrine, accompagné du Secrétaire général de cette même association Mohamed Ould Souleymane Ould Mahah.

Dans une note publiée pour la circonstance, les initiateurs motivent leur choix du portail Cridem, d’abord à titre de reconnaissance, ensuite pour ses louables et honorables efforts déployés en faveur des communes du nord de Mauritanie de manière particulière et de la Mauritanie de façon générale. Rappelons que le portail a été décoré la semaine écoulée par la diaspora mauritanienne du Canada de la médaille du « Chevalier de l’ordre du mérite du désert du fleuve ».

Mai 2013
Manif des non permanents à Zouerate

Ce qui s’est passé, hier mardi, à Zouerate, est préoccupant. Des centaines de travailleurs qui marchent sur les locaux de la wilaya pour y mettre le feu. Certes, ce n’est pas la première fois que des travailleurs (ou d’autres groupes sociaux) manifestent leur ras-le-bol, mais c’est le symbole qui compte : l’autorité de l’Etat est sérieusement entamée. L’ampleur des dégâts aussi.

Il faut dire ici que la responsabilité du gouvernement est pleine. On ne peut pas croire qu’il laisse un problème aussi sensible que celui des travailleurs – fussent-ils journaliers – de la plus grande entreprise du pays, et deuxième employeur après la Fonction publique (SNIM) perdurer, aboutir à ce que nos hommes politiques de la majorité aiment appeler des « accumulations » pour finalement provoquer ce mouvement de révolte des travailleurs journaliers.

La MAI vole à nouveau en Europe

Après trois ans d’interdiction dans le ciel européen, la compagnie mauritanienne Mauritania Airlines a effectué mercredi son premier vol vers l’Europe, avec une rotation entre Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, et Las Palmas aux îles Canaries (Espagne).

Selon le directeur général par intérim de Mauritania Airlines, Ahmedou Ould Ahmedou, la compagnie mauritanienne opèrera trois vols par semaine vers Las Palmas, deux directs et un en passant par Nouadhibou (une ville au nord-ouest de la Mauritanie).

Egalement, une nouvelle ligne vers la France sera inaugurée prochainement, a-t-il indiqué. En décembre dernier, Bruxelles a levé une interdiction de vol concernant les transporteurs aériens de la Mauritanie, autorisant donc Mauritania Airlines à revoler en Europe, suite à « des progrès exceptionnels accomplis par les autorités compétentes de ce pays ». La flotte de Mauritania Airlines dispose de deux B737-500 et d’un B727-700. Elle dessert des villes mauritaniennes et des destinations africaines (Cotonou, Brazzaville, Abidjan, Conakry, Bamako, Casablanca et Dakar).

Mars 2013
Une femme diplomate présente ses lettres de créance au Roi des Belges
Son Excellence Mme Mariem Mint Aouffa, a remis mercredi dernier 12 mars courant les Lettres de créance à Sa Majesté, Albert II, Roi des Belges, en qualité d’Ambassadrice Extraordinaire et Plénipotentiaire de la de la République islamique de Mauritanie de Belgique.

La nouvelle Ambassadrice a transmis à cette occasion le message d’estime et d’amitié de Son Excellence le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz et exprimé son souhait de renforcer les bonnes relations existant entre la Mauritanie et la Belgique. La nouvelle diplomate a profité de l’occasion pour présenter au Roi les piliers de sa mission que sont la promotion de l’image de la Mauritanie et le renforcement des relations économique et commerciale entre les deux pays.

Crash d'un avion militaire aux environs d'Aoujeft

Crash d'un avion militaire aux environs d'Aoujeft Un avion militaire relevant de la direction de l'air de l'état major national s'est écrasé ce matin aux environs de la ville d'Aoujeft.

Le ministère de la défense nationale a rendu public un communiqué à cette occasion. En voici le texte intégral: "Un avion militaire de type TUCANO, relevant de l'Etat major national (direction de l'air s'est écrasé aujourd'hui 18 mars 2013 à 10 heures 50 minutes à 7 kilomètres au sud est d'Aoujeft, au cours d'un vol d'essai après une opération de maintenance effectuée sur cet avion. A bord de l'avion, se trouvaient le Capitaine Ahmed Taleb Ould Aheimed pilote de l'avion et le sergent Boubacar M'Bodj mécanicien. Le crash a engendré le décès du sergent mécanicien et des blessures légères du capitaine qui est parvenu a faire fonctionner son siège éjectable.

Meurtre des enfants d’Atar

Les médias et l’opinion, voire les flics se passionnent plus dans leur imagination et investigations pour cerner les mobiles encore inconnus du meurtre de Houriye ; cette fillette tuée à Atar la semaine dernière et dont les frères sont sortis indemnes du carnage sanguinaire ; à parler d’une affaire de faim.

Comme si cet appétit alimentaire est plus puissant que le désir charnel qui conduit parfois des personnes mentalement fragiles à commettre l’irréparable, alors que tout le pays ne revenait pas encore de l’horreur du meurtre de Penda Soghé. Alors que la question du pain pourri continue d’être avancé par certains pour expliquer ce drame odieux, d’autres observateurs pensent que cette tragédie présente énormément des similitudes avec le cas des faux taximen arrêtés pour avoir tuer de la manière la plus inhumaine quelques jours auparavant, précisément le 2 avril courant la mère du petit Alassane.

L’IRA fait une entrée dans le foot

L’organisation anti esclavagiste, l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) a organisé, dans le cadre de ses activités culturelle et sportive, un match de gala, ce samedi 20 avril, au terrain Camara, au PK 10. Cette rencontre épique a opposé une sélection de jeunes adhérents à celle du Comité de la Paix, constitué des ténors de la jeunesse de IRA. C’est le président de IRA Birame Dah Abeïd qui a donné le coup d’envoi symbolique de cette partie sous les vivats des militants et des cadres de l’organisation qui ont effectué en masse le déplacement pour supporter les deux formations. Cette rencontre a été dominée par la sélection de jeunes adhérents beaucoup plus frais et athlétique.

Février 2013
Biram accorde son pardon à un présumé agresseur

Ce mercredi 20 février 2013, dans l'après midi, Biram Ould Dah Ould Abeid, recevait le dénommé Abdellahi Ould Lebchir (voir photographie) venu avouer lui l'intention qui fut la sienne de l'assassiner, lui demander pardon et lui exprimer son admiration! Voici les détails de cette affaire, tels que relatés par Ould Lebchir lui-même.

J'ai entendu, dira Ould Lebchir, sur les ondes de Chinguiti TV et sur celles de Radio Mauritanides Libre, de nombreux commentaires et Fetawa émis par des journalistes et des Imams qui décrivaient Biram comme étant un apostat doublé d'un mécréant qui avait l'intention de brûler le Saint Coran. Depuis ce moment, j'ai décidé de tuer Biram lors du meeting d'Atar.

Mini remaniement ministériel

Un décret de la présidence de la République, rendu public jeudi 14 février 2013, a mis fin aux fonctions de deux ministres, celui de l’Habitat Ismaël Ould Cheikh Sidya et celui de la santé, Bâ El Houceinou.Par delà le caractère inédit de cette mesure, qui prive pour la première fois Boutilimit d’un siège au sein du gouvernement, ce sont autant de questions que ce mini remaniement du gouvernement pose. Entre autres, pourquoi ces deux ministres et pourquoi à cette date précise où la scène politique est toute accaparée par l’Initiative de Messaoud, alors que la scène sociale bouillonne sous l’effet de la cabale lancée contre l’homme d’affaires Ould Bouamatou, sans compter les multiples revendications socioprofessionnelles ?

Janvier 2013

Vive polémique autour des impôts prononcés contre le Groupe BSA

La presse mauritanienne de la semaine s’est emparée avec passion des impôts prescrits récemment sur les entreprises du groupe BSA de l’homme d’affaire Mohamed Ould Bouamatou, volontairement exilé au Maroc depuis quelque temps.

Trois sociétés dans lesquelles M. Bouamatou déteint des actions (Générale de Banque de Mauritanie- GBM, BSA Ciment et Mauritano-tunisienne de télécommunication -Mattel) ont reçu des avis de redressements fiscaux pour un total de 4,1 milliards d'ouguiyas (13,3 millions de dollars américains), a noté l'hebdomadaire « Le Calame » dans son éditorial du 22 janvier.

Deuil national de trois jours à l'occasion du décès du président du Sénat

La Présidence de la République annonce qu'un deuil national de trois jours a été décidé sur l'ensemble du territoire national à compter du vendredi 11 janvier 2013, et ce à l'occasion du décès, aujourd'hui à Paris, du Président du Sénat, M. Ba Mamadou dit M'Baré. 

La Rédaction

Source  :  Le Rénovateur le 31/12/2013{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer