Mauritanie: croissance économique forte et inégalités sociales criardes

Avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 6,9 % en 2012, 6,4 % cette année selon les prévisions du FMI, une inflation maîtrisée pour l’année dernière (+ 3,4 %), qui devrait à peine s’accélérer à quelque 5 % en 2013, un excédent budgétaire dégagé en 2012,

en raison notamment de recettes publiques plus importantes que prévues, l’administration ayant fait des efforts considérables pour améliorer le recouvrement des impôts, enfin d’excellentes recettes dues aux activités minières et à la pêche, la Mauritanie jouit de la confiance des institutions internationales et fait incontestablement partie des bons élèves du continent. Les bailleurs de fonds ne tarissent pas d’éloges à son égard. Reste un problème épineux et de taille : la persistance des inégalités sociales.

Coté sombre de la lune : plus de 70 % des ruraux vivent avec un revenu les plaçant sous le seuil de pauvreté, alors que la proportion est de 19 % à Nouakchott et de 16 % à l’intérieur du pays.

Pire : l’ONG Walk Free Foundation (WFF) a récemment publié un atlas de l’esclavage de 29,8 millions de personnes dans 162 pays. Classement dans lequel la Mauritanie occupe une triste première place, avec 4 % de sa population asservie à l’esclavagisme.

Béchir Lakani

Source  :  L'Economiste Maghrébin le 03/12/2013{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer