Mauritanie – Emel 2012: «plus de 12 milliards» engloutis dans le gré à gré

(Crédit photo : anonyme)

Lors d’un récent forum sur la situation économique du pays, Sidamine Ould Ahmed Challa, ancien ambassadeur de la Mauritanie au Mali et ex-directeur général des impôts, s’est insurgé en termes acerbes contre l’attribution opaque des marchés Emel 2012.

Cette opacité concerne dix marchés entre alimentation et transport à hauteur de 12 442 500 000 Ouguiyas.

Pour rappel, Emel 2012 a été lancé par la gouvernent mauritanien pour venir en aide aux éleveurs (et plus largement aux couches défavorisées) confrontés au déficit pluviométrique.

Concernant les marchés des produits alimentaires, Sidamine Ould Ahmed Challa, a affirmé que les cinq sociétés bénéficiaires appartiennent à deux personnes connues pour leur accointance avec le pouvoir. Il s’agit, selon lui, de la société Magi à laquelle un marché d’un milliard d’ouguiyas a été accordé. Un autre marché de 1,600 milliards a été confié en avril à la société Temwin. A la même période la société GMCI a décroché un marché de 2,700 milliards et la société Matris un autre de 2,800 milliards. Toutes ces transactions faites dans la plus grande irrégularité.

Ould Ahmed Challa, a ajouté qu’un marché de 3,375 milliards avait été accordé à ce qu’il appelle « nos amis maliens » jusqu’ l’avènement de la crise dans ce pays.

S’agissant des marchés Transport, certaines fédérations de transport ont bénéficié du gré à gré. Ainsi un marché de 72,700 millions a été accordé à la FGT, un autre de 120 millions à 300 millions à la FNT et un autre encore de 30, 800 millions accordé à la FTN.

Les fédérations ont été par la suite mises de côté au profit de la société DTTC qui a bénéficié d’un marché de complaisance de 440 millions. Et pour couvrir leur forfaiture des prébendes sont accordées par ci et par là à des particuliers véreux.

Source  :  Al Akhbar le 28/09/2012

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer