Pourquoi le Président Aziz a fait le voyage d’Addis-Abeba trois jours avant le début du Sommet de l’UA

Le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, est depuis jeudi 27 janvier 2011 à Addis-Abeba en Ethiopie afin de représenter notre pays au Sommet de l’Union Africaine et prendre part aux travaux de la 16ème Session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement

de l’Union Africaine (UA). Le Chef de l’Etat s’est félicité, ce vendredi 28 janvier au cours d’une audience qu’il a accordé à M. Jean Ping , Président de la commission africaine, du thème adopté par le Sommet : « Les valeurs partagées en Afrique : mise en œuvre d’une architecture panafricaine de gouvernance ».Ce déplacement du Président Aziz  à Addis-Abeba, trois jours avant le début du Sommet, a été l’occasion pour lui,  de présider, ce vendredi 28 janvier, le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’UA, dont la présidence est assurée par la Mauritanie. Ce Conseil a examiné le rapport  du médiateur de l`Union africaine dans la crise ivoirienne, le Premier ministre kényan Raila Odinga. Outre le Président Aziz, étaient présents quatre chefs d`Etat: le Sud-Africain Jacob Zuma, le Nigérian Jonathan Goodluck, le Zimbabwéen Robert Mugabe et le Namibien Hifikepunye Pohamba. Cette réunion a décidé de la mise en place d`un panel de chefs d`Etat sur la crise ivoirienne, dont les décisions seront rendues d`ici à un mois et seront contraignantes pour toutes les parties ivoiriennes. »Nous avons décidé de mettre en place, sous l`autorité de l`UA, un panel de règlement de la crise » ivoirienne, a annoncé à la presse le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce panel sera composé de cinq chefs d`Etat issus de chacune des cinq régions d`Afrique, et sera dirigé par le Président Aziz. « Ce choix est l’expression d’une confiance de tout un Continent et donc de la Communauté internationale à notre Président et à notre Pays profondément attachés à la protection et la promotion des droits humains » précise Mohamed Ould El Kory, responsable à la Commission Politique de l’UPR (parti au pouvoir en Mauritanie).

On apprend aussi que le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, fera à Addis du lobbying au profit de notre pays pour un siège de membre non permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette candidature mauritanienne vient après l’échec de notre pays d’élire comme membres du Conseil des Droits de l’Homme par l’Assemblée générale des Nations unies nos compatriotes Cheikh Saad Bouh Kamara, ancien président de l’association mauritanienne des Droits de l’Homme et de la CENI et Me Mohamdy Ould Babah, avocat. Elle vient aussi après l’échec cuisant et retentissant d’un autre compatriote, Mohamed Sidiya Ould Khaled, au poste de directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Ces échecs imputables à l’amateurisme du gouvernement d’Ould Mohamed Laghdaf qui n’est pas en mesure de « bien vendre » une candidature de notre pays au moment où des campagnes de ce genre nécessitent des prises de contact et des démarches de sensibilisation et de persuasion.  

De sources autorisées, « Mauritanie 24 » a appris que le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, aura des entretiens à Addis-Abeba, avec le président sahraoui, Mohamed Abdel Aziz. Une rencontre était prévue avec le président algérien, Abdel Aziz Bouteflika. Mais ce dernier, suite aux derniers développements de l’actualité en Egypte, a décidé d’annuler son voyage à Addis Abeba. Il sera représenté à ce rendez-vous par son ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci, qui aura des entretiens avec le Président Aziz..

Le Président mauritanien aura aussi des entretiens avec ses homologues sénégalais Abdoulaye Wade, malien Amadou Toumani Touré et français Nicolas Sarkozy. Ce dernier est l’invité d’honneur du XVIème sommet de l’UA à Addis-Abeba.

Exclusif Mauritanie24

Source  :  Mauritanie24 le 29/01/2011

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer