Accord de coopération entre le FFD et le parti mauritanien HATEM

Le Front des Forces Démocratiques et le parti mauritanien pour l’Unité et le Changement (HATEM) ont signé, lundi soir à Rabat, un accord de coopération dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux formations et des relations entre le Maroc et la Mauritanie.

A cette occasion, le président du HATEM, M. Saleh Ould Henenna, a affirmé que cet accord constitue un jalon essentiel sur la voie de l’édification d’une passerelle de communication et la création d’une plate-forme entre les forces politiques maghrébines.

M. Ould Henenna a souhaité que cette initiative soit le prélude d’une dynamique de coopération entre les deux partis et un modèle pour toutes les forces politiques maghrébines qui ambitionnent de réaliser le développement et l’intégration dans la région.

Pour sa part, le secrétaire national du FFD, M. Thami Khyari, a indiqué que ce pacte scelle la volonté des deux partis à renforcer leur action commune au niveau des partis, en formulant le v?u que cette initiative ait « une portée pédagogique » pour la région du Maghreb.

Cet accord incite les forces politiques à s’impliquer dans le processus de l’édification de la nation arabe et la réalisation de l’unité arabe et la coopération commune, a-t-il ajouté.

Il porte sur la coordination des positions concernant diverses questions nationales, régionales et internationales et au sein des organes et forums internationaux et le soutien commun des positions au sujet des différentes questions conformément aux lois en vigueur dans les deux pays.

Les deux partis politiques s’engagent aussi à oeuvrer pour lever les obstacles entravant l’édification du Maghreb Arabe, dont la question du Sahara, puisqu’ils considèrent que le plan d’autonomie des provinces du Sud est la seule voie pour régler ce conflit.

Le FFD et le HATEM ont convenu également de créer une structure de coordination aux niveaux des partis politiques et des parlements des deux pays pour élargir l’action commune visant à réaliser la complémentarité entre les deux peuples frères et avec les autres partis maghrébins.

Cet accord comprend notamment l’échange des visites entre les différentes instances partisanes, des documents, manuscrits et communiqués des deux parties, la coordination des positions concernant les différentes questions nationales, régionales et internationales outre le soutien des efforts visant l’édification de l’Union Maghreb Arabe.

Source :  AufaitMaroc via Avomm le 11/01/2011

Related Articles

Close
Close