Paris demande aux touristes français d’éviter la région malienne de Mopti

Le ministère français des Affaires étrangères a demandé lundi aux touristes français de ne plus se rendre dans la région malienne englobant la ville de Mopti (centre-est), la plus visitée du pays, en raison d’un risque d’enlèvement subitement accru.

 

Dans une actualisation figurant sur son site internet « Conseil aux voyageurs », le Quai d’Orsay a étendu vers le sud la zone coloriée en orange sur une carte et qui englobe désormais Mopti ainsi que les villes avoisinantes. La zone orange est « déconseillée sauf raisons impératives comme d’ordre professionnel », précise le ministère sur son site www.diplomatie.gouv.fr.

Le début de la saison sèche au Mali favorise habituellement le tourisme dans cette partie du Mali, prisée chaque année par plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

Dans sa mise en garde, le ministère confirme le nord-est du pays comme une zone rouge à éviter absolument. Cette zone inclut les villes de Tombouctou, Gao et Ouatagouna. « Il est instamment demandé aux Français qui se trouveraient en ce moment dans ces zones, quils y soient résidents ou de passage, de prendre contact avec lambassade (de France au Mali) afin de les quitter au plus vite ».

Le Quai d’Orsay rappelle l’enlèvement le 16 septembre de cinq Français à Arlit (Niger). Selon des sources maliennes et françaises, ces otages aux mains d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) se trouveraient aujourd’hui dans le nord-est du Mali.

Source  :  AFP via MaliWeb le 15/11/2010

Related Articles

Close
Close