Vous êtes ici : AccueilMauritanieEdito de KASSATAYA. Libéralisation des ondes : au nom de la Mauritanie plurielle.

Edito de KASSATAYA. Libéralisation des ondes : au nom de la Mauritanie plurielle.

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

AbdoulayeLa HAPA vient de proclamer les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt pour l’attribution des licences de radio et de télévisions privées en Mauritanie. Comme son nom l’indique, il s’agissait d’une manifestation d’intérêt qui devait en principe lancer l’ouverture des ondes à la concurrence.  Bien naturellement, KASSATAYA avait introduit un dossier.

Nous avons créé une société anonyme de droit mauritanien, produit un engagement pour maintenir un actionnariat stable ainsi que les statuts et les pièces d’identité des actionnaires. Tous ces documents étaient notariés et le dossier instruit par un grand cabinet d’expertise qui a dans son portefeuille clients les plus grandes entreprises étrangères qui se sont établies en Mauritanie. Les résultats se passent de commentaire et pas seulement parce que KASSATAYA, le seul de tous les candidats à avoir une existence réelle depuis trois ans, n’a pas été retenu. Je souhaite bonne chance à la Mauritanie plurielle qui est une chance mais aussi une conquête permanente.

C’est aussi l’occasion pour moi de remercier les auditeurs fidèles qui nous ont fait confiance et nous ont accompagnés depuis les premières heures de notre aventure. Leur soutien et leur confiance ont opéré comme de puissants moteurs qui nous ont permis de franchir monts et vaux. Nous avons mis un point d’honneur à rester fidèles à la ligne de conduite que nous nous étions fixée dès le départ et qui a servi de contrat moral entre nos auditeurs et nous. Plutôt que d’entretenir une relation amoureuse exclusive avec un camp nous avons préféré la réserver à l’objectivité et au traitement équilibré de l’information.  Ni avec ni contre qui que ce soit. Ni soumis ni assujettis à quelque puissance que ce soit. Politique, idéologique ou financière. Cette liberté de ton et cette indépendance sont restées notre viatique que nous avons porté en bandoulière tout le long de cette longue traversée. Nous avons dû pour cela nous asseoir sur nos propres opinions (que nous avons gardées pour nous et qui étaient différentes au sein de la rédaction) pour offrir aux auditeurs une information juste, équilibrée et variée. Si cette orientation n’a pas plu nous nous faisons forts de lui rester fidèles. Parce que c’est par conviction et non par souci de gestion de plans de carrière que nous avons investi ce champ.

KASSATAYA a ainsi pu compter sur le professionnalisme de ses équipes (bénévoles) pour briser le monopole de l’information et le culte de la pensée unique. Nous avons reçu chez nous tous les acteurs majeurs de la vie publique de notre pays de Mariam Daddah (première première dame) à Kadiata Malick Diallo (député) en passant par Messaoud Ould Boulkheir (président de l’Assemblée Nationale), Kane Hamidou Baba (député et président du MPR), Boidiel Ould Hoummeid (ancien ministre, président du parti El Wiam), Hamdi Ould Mahjoub (avocat, ministre la communication), Mohamed Ould Mowloud (président du parti UFP), Ibrahima Moctar Sarr (président du parti AJD/mr), Moustapha Ould Beddredine (député), Zeine ould Zeidane (ancien candidat à la présidence de la république, ancien premier ministre), Biram Ould Dah (président de l’ONG IRA anti esclavagiste), Aminetou mint el Moktar (présidente d’association), Ahmed Ould Daddah (chef de file de l’opposition), Tahra Mint Hembara (artiste), Ma’louma mint El Meidah (artiste), Myriam Soumaré (Championne d’Europe d’athlétisme), Ba Mamadou Samboly (un des pères fondateurs de la Mauritanie), Aissata Kane (première femme ministre en Mauritanie)… et pour finir le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz himself. D’aucuns ont crié « Général nous voilà », nous n’avons pas eu assez de forces pour le faire.

Quoi qu’il advienne et quoi que veuillent décider ceux d’en-haut, c’est une page de l’histoire du pays que vous et nous avons écrite ensemble. Nous n’avons pas attendu les subventions et les routes bitumées. Nous avons rassemblé le peu de moyens, de foi  et de courage que nous avions et nous sommes allés à l’aventure. Cette foi reste inébranlable. Et tant que nous n’aurons pas l’assurance que la diversité des opinions et des cultures est une réalité vivante en Mauritanie, nous resterons sur le pont. Avec vous, si vous voulez bien nous accompagner.

 

Abdoulaye Diagana{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Mis à jour le mercredi 23 novembre 2011 13:13

Newsletter

Login

Contact

Adressez-nous vos articles et contributions sur contact@kassataya.com ou laissez un message au 00331 77 75 51 74
 

Paypal

Amount: 

PARTENAIRES

canalhchezvlaneLe_calame1alakhbarlogonoor-logo

logo_odhlogo_ocvidhavomm-logo

Recherche

DERNIERS COMMENTAIRES

Nouvelles

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Prev Next

Derrière la vitrine culturelle israélien…

19-05-2017 Hits:58 Monde Françoise Feugas - avatar Françoise Feugas

Derrière la vitrine culturelle israélienne, une intolérable occupation

Avec Un boycott légitime, le cinéaste israélien Eyal Sivan et la productrice Armelle Laborie ont jeté l’automne dernier un pavé dans la vitrine culturelle et intellectuelle d’Israël.

Read more

Le Maroc accuse un diplomate algérien d…

19-05-2017 Hits:86 Afrique Sonia Lyes  - avatar Sonia Lyes

 Le Maroc accuse un diplomate algérien d’avoir frappé le numéro 2 de son ambassade aux Caraïbes

Un diplomate marocain a été agressé, jeudi 18 mai dans les Caraïbes, par un diplomate algérien, affirment les médias et les autorités marocaines.

Read more

Des documents officiels qui demandent le…

19-05-2017 Hits:64 Mauritanie Saharamedias.net - avatar Saharamedias.net

Des documents officiels qui demandent les détails d’un vote des sénateurs

La ministre chargée des relations avec le parlement, Mme Awa Cheikh Sidiya Tandia, a adressé une correspondance au sénat, la chambre haute du parlement, par laquelle elle demandait les détails...

Read more

La Mauritanie prend en charge 20% du coû…

18-05-2017 Hits:68 Société Saharamedias.net - avatar Saharamedias.net

La Mauritanie prend en charge 20% du coût des soins de ses citoyens à l’étranger

Le ministre de la santé, professeur Kane Boubacar a révélé que le pays prend en charge 20% des coûts des soins à l’étranger à travers la caisse d’assurance maladie et...

Read more

Entre l’action et la phraséologie

18-05-2017 Hits:76 Vous Docteur   Abdallahi   Ould   Nem - avatar Docteur Abdallahi Ould Nem

Entre l’action et  la  phraséologie

Aucune grande ambition politique pour une nation ne peut se contenter de mots galvaudés et de slogans creux ruminés à satiété  dans  les  tours  d’ivoire.

Read more

L'IMAGE DU JOUR

  • Catégorie: Featured
  • Note: 2.52 (13 Votes) 
  • Clics: 12374
Joomla templates by Joomlashine